Partager :

Histoire extraordinaire d’un Juif, Charles Grynblatt, né au Royaume-Uni en 1950 où sa mère, quittée par son mari, s’était réfugiée à la montée des nazis en Allemagne, devenu photographe officiel de la Reine Elisabeth II d’Angleterre…

Charles grandit dans une grande pauvreté et en 1960 sa mère décide de monter en Israël afin de lui offrir un meilleur avenir et surtout une éducation juive.

Il se découvre une passion pour la réalisation de films et la photo. Mais à cette époque, en Israël n’offre que peu d’opportunités dans cette carrière. Charles retourne alors à Londres suivre les cours de la London School of Film Technique. Il est très talentueux, obtient des bourses de toutes les grandes institutions photographiques professionnelles et devient, sous le nom de Charles Green , l’un des plus éminents portraitistes au monde ce qui lui vaut d’être invité par le palais de Buckingham à postuler pour le poste de photographe officiel de Sa Majesté la reine Elizabeth II.

« Pas de problème pour nous » lui répond-on quand il précise d’emblée qu’il est juif pratiquant et qu’il ne pourra pas travailler le chabat. Green décroche le contrat et le conservera 20 ans, il est l’auteur de célèbres portraits de la Reine mais aussi d’évèments officiels qui ont eu lieu au palais.

Aujourd’hui Charles vit à Netanya avec sa femme et il vient de sortir un livre, My Journey to Buckingham Palace and Beyond, qui regorge de photographies non seulement de la reine mais de nombreuses célébrités qui acceptent de participer à un événement photographique caritatif imaginé par Green à l’aube de l’an 2000.

Nathalie Sosna-Ofir

Partager :