Partager :

« L’Iran vous berne, elle continue d’enrichir de l’uranium en vue d’acquérir la bombe et nous continuerons avec détermination à contrecarrer son ambition « .

Voilà ce que David Barnéa, le chef du Mossad (1), vient dire aujourd’hui aux hauts responsables américains avec qui il a rendez-vous à Washington.

Dans ses bagages, des renseignements confidentiels sur le programme nucléaire de Téhéran. Le chef du Mossad a d’ailleurs envoyé un message on ne peut plus clair avant de monter dans l’avion : « L’Iran n’aura jamais l’arme nucléaire ni dans les années à venir, ni jamais.

C’est ma promesse et celle du Mossad ». Le Mossad qui pourrait d’ailleurs être derrière l’attaque des installations nucléaires iraniennes de la ville de Natanz, ce serait alors le 3ème sabotage depuis juillet 2020.

(1) Après cinq ans et demi à la tête du service de renseignement israélien, Yossi Cohen laisse la place à David Barnea. L’homme de l’ombre, jusqu’à présent désigné par la seule initiale de son prénom, « D. », comme tous les agents, entre dans la lumière.

A 56 ans, David Barnea est le nouveau « Ramsad » (abréviation de l’hébreu « Rosh Ha-Mossad », en français « tête du Mossad »). Cet espion de carrière, qui succède à Yossi Cohen, chef charismatique au bilan salué par tous les experts israéliens, aura fort à faire pour relever le défi.

 

Partager :