Partager :

Le 8 décembre, Israël, ainsi que la Géorgie, la Bosnie Herzégovine, le Kosovo, le Montenegro, la Macédoine du Nord et la Serbie ont signé un accord les liant avec la Commission Européenne pour renouveler leur participation au projet Horizon Europe sur 2022 à 2027. Il s’agit du plus grand programme de recherche au monde avec un budget de 95,5 milliards d’euros.

Cet accord a été signé par la commissaire Mariya Gabriel et l’ambassadeur d’Israël auprès de l’UE et de l’OTAN, M. Haim Regev.

Les chercheurs, innovateurs et entités de recherche israéliens peuvent désormais participer au programme-cadre de l’UE pour la recherche et l’innovation sur un pied d’égalité avec les entités des États membres de l’UE.

Mme Gabriel a déclaré : « Je souhaite chaleureusement la bienvenue à Israël au sein d’Horizon Europe. Si l’on considère les 25 années de coopération en matière de recherche et d’innovation, je suis fier de nos percées dans les domaines des TIC, de la santé, de la fabrication avancée, de la biotechnologie et du climat. Dans le cadre du partenariat avec Israël, j’espère stimuler notre capacité d’innovation pour soutenir les programmes verts et numériques et renforcer la coopération scientifique dans la région ».

L’association soutient l' »approche globale de la recherche et de l’innovation » et confirme à nouveau l’engagement de l’Europe en faveur d’un niveau d’ouverture mondiale nécessaire pour stimuler l’excellence, mettre en commun les ressources pour accélérer le progrès scientifique et développer des écosystèmes d’innovation dynamiques.

L’association d’Israël est l’occasion de poursuivre et d’approfondir la coopération en matière de recherche en mettant l’accent sur des priorités mutuelles telles que la double transition verte et numérique, la santé publique ainsi que l’innovation de pointe. Le pays est associé depuis longtemps aux programmes-cadres de l’UE pour la recherche et l’innovation. Depuis 1996, la coopération a été fructueuse, avec plus de 5 000 projets de recherche conjoints à son actif.

De multiples réussites ont vu le jour, dont la plus récente, l’attribution du prix de l’UE 2021 pour les femmes innovatrices à l’Israélienne Daphne Haim Langford pour ses travaux sur des solutions médicales disruptives visant à guérir des maladies oculaires spécifiques. Parmi les autres exemples de coopération fructueuse dans le cadre d’Horizon 2020, citons : une plateforme informatique pour gérer les événements météorologiques extrêmes – beAWARE ; le capteur portatif permettant de détecter le cancer par l’intermédiaire de l’haleine d’une personne – SniffPhone ; les nanomatériaux d’emballage pour réduire les déchets alimentaires – NANOPACK ; la production d’aluminium plus écologique – ENEXAL ; et les crampons routiers intelligents pour une plus grande sécurité routière – InRoad – entre autres.

Israël est associé aux programmes-cadres de l’UE pour la recherche et l’innovation depuis 1996, avec des taux de participation très élevés. Dans le cadre d’Horizon 2020, parmi les pays associés, Israël s’est classé troisième en termes de participation globale au programme et figurait parmi les meilleurs résultats dans le cadre du projet pilote du Conseil européen de l’innovation et de l’instrument PME. Israël a excellé dans les domaines des TIC, de la santé, de la fabrication avancée, de l’alimentation et de la biotechnologie, ainsi que de l’environnement et de l’énergie.

Source : Union Européenne & Israël Valley

Partager :