Partager :

Israël et ses services de sécurité sont sur la sellette. Des centaines de barrages sur les routes. Une tension réelle. Comme l’a pu le constater IsraelValley ce matin dans la région de Tel-Aviv, les policiers sont très nerveux.

Info dernière. Selon des témoignages, les détenus se seraient procurés de la nourriture auprès des suspects. Trois personnes d’un village près de la ville d’Afoula (nord), non loin de la prison Gilboa d’où se sont enfuis lundi six détenus sécuritaires, ont été arrêtées mardi soupçonnées d’avoir aidé les prisonniers évadés. Selon des témoignages, ils se seraient procurés de la nourriture auprès des suspects, mais la police n’a pour l’heure livré aucune information liée aux arrestations.

CE MARDI SOIR. Zakaria al-Zoubeidi, chef des Brigades des martyrs d’Al-Aqsa, la branche armée du parti Fatah du président palestinien Mahmoud Abbas est toujours en fuite. Et personne ne sait où il peut bien se trouver. Le quadrillage du pays est complet.

L’ancien commandant de 43 ans de la branche armée du Fatah est un terroriste dangereux qui peut prendre des gens en otage. Il a été inculpé de 24 chefs d’accusation pour son rôle dans un certain nombre d’attentats à la bombe souligne le Times of Israel.

ENNEMI PUBLIC N°1. Zakaria Zubeidi fait donc de nouveau figure d’ennemi public numéro un en Israël. Cet ancien terroriste palestinien, qui s’était distingué durant la seconde Intifada (2000-2005) à Jénine, la grande ville rebelle du nord de la Cisjordanie, a réussi une évasion spectaculaire, dans la nuit de dimanche 5 à lundi 6 septembre.

Zakaria al-Zoubeidi s’est engouffré dans un tunnel creusé avec cinq codétenus pour fuir la centrale de haute sécurité de Gilboa, située à une quinzaine de kilomètres de sa ville natale, de l’autre côté du mur israélien qui enserre les territoires. Leur évasion a déclenché une vaste chasse à l’homme dans le pays ainsi qu’en Cisjordanie, et suscité une vague de fierté parmi les Palestiniens.

Les terroristes ont choisi la veille de Rosh Hachana pour mettre leur plan à exécution, profitant d’un probable relâchement de leurs gardes. Le tunnel, ouvert dans des toilettes, débouchait sur un espace vide situé sous leur cellule commune. De là, ils ont pu creuser à travers une vingtaine de mètres de terre jusqu’à l’extérieur. La sortie a été découverte près de l’enceinte, masquée sous un tas d’herbes.

Selon le Shin Beth, le renseignement intérieur, les évadés se sont coordonnés avec des complices à l’aide d’un téléphone portable de contrebande. La grande évasion s’est déroulée dans la nuit noire, ce lundi vers 3 heures du matin. Sa découverte a été constatée lors d’un comptage. Un responsable de l’administration pénitentiaire israélienne a décrit la brèche comme «un échec majeur en matière de sécurité et de

CELEBRATIONS. Des groupes palestiniens ont célébré lundi soir l’évasion de six détenus de la prison de haute sécurité de Gilboa dans le nord d’Israël, qualifiant l’évasion d' »héroïque » et exhortant les civils palestiniens à aider le groupe de condamnés et de suspects terroristes à continuer d’échapper aux autorités israéliennes.

Selon i24News :

  • « Dans les villes de Cisjordanie et de Gaza, les Palestiniens ont klaxonné, agité des drapeaux et distribué des bonbons pour marquer l’occasion.

    « Il s’agit d’un grand acte héroïque, qui provoquera un choc sévère pour le système de sécurité israélien », a déclaré Daoud Shehab, porte-parole du Jihad islamique.

    Des centaines de partisans du groupe terroriste se sont rassemblés à Gaza et des membres ont envoyé des ballons incendiaires à travers la frontière en Israël pour soutenir les prisonniers évadés. 

    Fawzi Barhoum, porte-parole du mouvement Hamas qui dirige Gaza, a affirmé que l’évasion montre « que la lutte pour la libération de l’occupant est continue et étendue, à l’intérieur des prisons et à l’extérieur ».

    Les responsables du Hamas ont exhorté les Palestiniens à fournir une aide aux évadés en assurant que d’autres évasions auront lieu. Husam Badran, un haut responsable du Hamas, a qualifié cette journée de  « jour de joie et de fierté, lorsque les Palestiniens ont la tête haute ».

    Le parti Fatah du président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a également salué l’évasion. Un compte Twitter officiel a publié des photos et des vidéos du plus célèbre des évadés, Zakaria Zubeidi du Fatah, y compris avec Abbas, et a salué ce qu’il a appelé le « tunnel de la liberté ».

  • Selon Radio J :Les responsables de la sécurité israéliens ont déclaré lundi matin qu’ils pensaient que six prisonniers palestiniens de la sécurité avaient pu s’échapper de la prison de Gilboa pendant la nuit en raison d’un défaut dans sa construction. « D’après notre enquête initiale, il semble qu’il n’y ait eu aucun creusement ; au lieu de cela, une plaque qui couvrait l’espace [où ils se sont échappés] a été soulevée de sa place », a affirmé Katy Perry, commissaire du Service pénitentiaire israélien.Le ministre de la Sécurité publique Omer Barlev a indiqué que les responsables de la sécurité enquêtaient sur la possibilité que les évadés, qui ont tous été décrits comme très dangereux, aient été aidés par des aides extérieures. Un responsable a qualifié l’évasion de « catastrophe jamais vue auparavant par les services pénitentiaires israéliens ». « C’est un événement difficile. Nous allons attraper les fugitifs », a lancé Barlev lundi matin. « Cela pourrait prendre un jour ou deux, ou une semaine ou deux, mais ils seront attrapés. »Barlev a indiqué qu’il semble qu’il y ait eu « une planification précise et détaillée » de l’évasion, « et par conséquent, il est probable que les prisonniers aient bénéficié d’une assistance extérieure ».Gabriel Attal (Radio J).
Partager :