Partager :

« Le message universel de Roch Hachana » de Yonathan Arfi. Demain soir, les Juifs célèbreront la fête de Roch Hachana et marqueront l’entrée dans l’année 5782.

Mais 5782 ans depuis quoi, au juste ? Non pas depuis un événement de l’histoire du seul peuple juif. Ni même, dit-on, depuis la création du monde. Mais en fait 5782 ans depuis la création de l’Homme. Création d’UNE et unique humanité dont nous descendons tous.
On peut donner mille sens à Roch Hachana. Mais Roch Hachana, plus que toute autre fête, rappelle que l’Homme est Un. En terme politique et philosophique, cette vision porte un nom, celui d’une promesse : l’universalisme.
Face aux antisémites, aux racistes, aux homophobes, aux indigénistes, aux woke, aux islamistes, aux entrepreneurs identitaires de toutes sortes, nous clamons Chana Tova, pour dire l’unité du genre humain et affirmer qu’ils ne pourront jamais nous diviser.
Face à ceux qui profitent de la victoire des Talibans pour célébrer le relativisme culturel, nous clamons Chana Tova, pour rappeler que les hommes et les femmes, où qu’ils vivent, sont Un.
Face à Jean-Luc Mélenchon et tous ceux qui comme lui ne cessent d’accuser les Juifs de communautarisme, nous clamons Chana Tova, pour rappeler l’universalisme du message juif.
Face à Marine Le Pen et aux partisans de la France aux Français, nous clamons Chana Tova, comme avant nous cent générations de Juifs ayant vécu en France et contribué à faire de la France le pays glorieux qu’elle est depuis tant d’années.
Face aux antisionistes en tout genre, nous clamons Chana Tova dans la langue de la renaissance du seul Etat juif. Mais surtout, nous disons Chana Tova du fond du cœur à tous les autres, les femmes et les hommes de bonne volonté, pour faire ensemble que 5782 soit plus belle, plus douce et plus heureuse que l’année écoulée.
Chana tova à vous et tous ceux qui vous sont chers.
Partager :