Partager :

Les arbres sauvages d’Israël se portent relativement bien, selon la dernière évaluation mondiale des arbres, qui a analysé l’état de conservation de chacune des 58 497 espèces d’arbres connues dans le monde.

À l’échelle mondiale, 30 % des espèces d’arbres sont menacées d’extinction, et au moins 142 espèces d’arbres sont enregistrées comme éteintes.

Sur les 62 espèces israéliennes, 45 sont classées dans la plus basse des sept catégories, « préoccupation mineure », selon les chiffres de l’Union internationale pour la conservation de la nature, l’autorité mondiale en matière de statut du monde naturel.

Quatre sont considérées comme « quasi-menacées », la catégorie supérieure à « préoccupation mineure ». Il s’agit d’espèces de genévrier (Juniperus turbinata), du tamaris de Jordanie et de l’olivier, qui est largement cultivé.

Une seule espèce – le tamaris du Néguev – est classée dans la catégorie « En danger ». C’est une étape avant « en danger critique d’extinction », et deux étapes avant « éteint à l’état sauvage ». Cette espèce est protégée par la loi.

Source : Times of Israel (Copyrights).

Partager :