Partager :

Carnet roux ! Je vous présente « Tokyo » ! C’est le premier orang-outan né au Safari de Ramat-Gan depuis 11 ans. Il a vu le jour pendant les JO et son nom est un hommage aux athlètes israéliens qui ont remporté des médailles.

On estime que seuls 15 000 orang-outans, de très proches cousins de l’homo-sapiens, vivent encore à l’état sauvage, ils ne devraient plus être que 4000 à la fin de la décennie.

Les ourang-outans est l’espèce de grands singes la plus menacée de la planète. La principale menace est la destruction de leurs habitats naturels, car ils sont déplacés par la plantation de palmiers qui produisent des huiles utilisées dans les cosmétiques et autres industries.

Et le Safari mène un programme pour leur préservation. Les premiers jours Tana, la maman, en bonne « mère juive », a caché Tokyo dans sa fourrure pour le protéger mais à présent elle le laisse, sous très haute surveillance, montrer le bout de son museau… Nathalie Sosna-Ophir.

(crédit Yam Siton)

Partager :