Partager :

Les start-ups israéliennes atteignent le statut de licorne à une vitesse record.

Il faut en moyenne 6 ans aux start-ups israéliennes créées après 2008 pour atteindre une valorisation d’un milliard de dollars, contre 15 ans pour celles créées entre 1999 et 2008.

Le temps moyen nécessaire aux start-ups israéliennes pour devenir des “licornes” – ainsi surnomme-t-on les entreprises dont la valeur dépasse le milliard de dollars – a diminué de moitié au cours de la dernière décennie, selon de nouvelles données.

D’après un rapport de Catalyst Investments, il a fallu en moyenne six ans aux entreprises israéliennes créées après 2008 pour atteindre une valorisation d’un milliard de dollars, contre 15 ans pour les licornes israéliennes créées entre 1999 et 2008.

Le nombre de licornes israéliennes a bondi ces dernières années, passant d’une seule en 2013 à 18 en 2019, et à 65 en mai 2021, selon le rapport. Times of Israel (Copyrights)

Aileen Lee est une spécialiste américaine du capital-risque qui réalise une étude, démontrant que moins de 0,1 % des entreprises dans lesquelles investissaient les fonds de capital-risque atteignaient des valorisations supérieures à 1 milliard de dollars.

Afin de réserver la meilleure publicité à son analyse, elle cherche un terme vendeur pour qualifier ces investissements rares. Elle trouve alors le mot « licorne » parfait, car il renvoie à quelque chose de rare, relié au rêve et à l’heroic fantasy, une culture compatible avec celle des geeks. Depuis, le terme est repris pour qualifier ces startups qui atteignent une valorisation d’au moins un milliard de dollars et qui basent leur modèle économique sur une croissance rapide financée par des fonds extérieurs avant de se focaliser sur sa rentabilité et ses revenus.

Partager :