Partager :

L’effondrement économique du Liban risque d’être classé parmi les pires crises financières au monde depuis le milieu du XIXe siècle, a indiqué mardi la Banque mondiale dans un rapport.

« La crise économique et financière est susceptible de se classer parmi les 10, voire les trois épisodes de crise les plus graves au niveau mondial depuis le milieu du XIXe siècle », indique le rapport.

L’économie du Liban va se contracter de près de 10% et il n’y a « aucun tournant clair en vue », selon le rapport.

Le Liban a fait défaut sur sa dette l’an passé, la monnaie a perdu environ 85% de sa valeur et la pauvreté dévaste un pays naguère considéré comme un phare de la prospérité dans la région.

Intitulé « Le naufrage du Liban: Top 3 des pires crises mondiales », le rapport indique que ces effondrements économiques brutaux sont généralement le résultat d’une guerre.

La dégringolade de l’économie au cours des 18 derniers mois est largement imputée à la corruption et à la mauvaise gestion de l’élite politique du pays: « Les réponses politiques des dirigeants libanais à ces défis ont été très insuffisantes », indique le rapport.

La classe dirigeante libanaise n’a pas su réagir à la pire situation d’urgence que le pays ait connue en une génération, aggravée par la pandémie de coronavirus et une explosion dévastatrice dans le port de Beyrouth en août dernier.

Le Fonds monétaire international (FMI) a proposé son aide, mais les barons politiques du pays ont été incapables jusqu’ici de former un gouvernement susceptible de mener les réformes auxquelles l’aide étrangère est subordonnée.

Source : i24 News (Copyrights).

Partager :