Partager :

Payer avec le visage. L’utilisation massive de la reconnaissance faciale sera une évidence dans les prochaines années.

Preciate, basée à Holon, cherche à rendre le processus d’achat aussi simple que de prendre un selfie. Le système de kiosques « Pay by Face » de la société est déjà utilisé dans plusieurs chaînes de restaurants du pays.

Le système permet aux établissements de mettre en place un kiosque en libre-service à l’extérieur de leurs portes, où les clients peuvent facilement s’inscrire en prenant un selfie rapide et en fournissant les détails du paiement. Une fois que tout est prêt, tout est mémorisé pour les prochaines visites, de sorte que la commande et le paiement peuvent être effectués presque instantanément.

© Traduction de Pierre Rehov pour Dreuz.info. D’après le Jerusalem Post.

LE PLUS. RFI. « Payer ses courses au supermarché en présentant son visage à la caisse, cette scène ne relève plus de la science-fiction. Désormais, en Russie, plusieurs dizaines de supermarchés proposent ce service à ses clients. Actuellement en phase de test, le système pourrait être étendu à 3000 magasins d’ici à la fin de l’année.

Pour payer, il suffit de s’approcher de la caisse automatique, de baisser son masque (Covid-19 oblige), et de regarder la caméra. Il faut bien sûr remplir deux conditions pour que le système fonctionne : avoir au préalable enregistré ses données biométriques auprès de la banque partenaire et avoir de l’argent sur son compte bancaire.

Testé dans une cinquantaine de supermarchés de la capitale russe, le procédé équipera jusqu’à 3 000 magasins d’ici la fin 2021, selon les informations fournies par le groupe X 5, leader russe de la distribution. Pour se lancer dans l’aventure, le groupe s’est allié avec deux autres poids lourds : le groupe Visa, spécialiste du paiement virtuel, et Sberbank, premier réseau bancaire de Russie.

Cité par l’Agence France-Presse, un responsable du groupe X 5 assure que les tentatives d’usurpation d’identité sont exclues grâce à la caméra 3D qui permet de mesurer la profondeur du visage. En théorie, il sera donc impossible à un pirate du web de dérober le visage d’un client pour faire ses courses à sa place. Les concepteurs du projet se veulent rassurants et ajoutent qu’avec la pandémie de Covid-19, les clients des supermarchés sont de plus en plus demandeurs de cette technologie qui permet de payer ses courses sans aucun contact !  »

Partager :