Partager :
Sur présentation d’un « passeport vert », la population peut se rendre dans les salles de sport, les piscines, les parcs d’attractions, les hôtels et assister à des événements sportifs ou culturels.

  • Ce « passeport vert » est réservé aux personnes ayant reçu leurs deux doses de vaccin, à partir d’une semaine après la seconde dose, le temps pour l’organisme de secréter les anticorps et aux patients ayant guéri du coronavirus.
  • Le document appelé officiellement « vignette verte » (tav iérok) est disponible sur le site web du ministère de la Santé ou bien via l’application dédiée en entrant son numéro de carte d’identité ou de passeport, sa date de naissance et son numéro de téléphone.
  • Le sésame prend la forme d’un code-barre à télécharger ou bien à imprimer.
  • En téléphonant au centre d’appels *5400 les personnes n’ayant pas de smartphone (c’est souvent le cas chez les Juifs ultra-orthodoxes) peuvent se faire envoyer le code-barre par courrier électronique et même par courrier postal.
  • Pour accéder aux lieux ou aux événements soumis à « passeport vert », il faudra présenter le code-barre et une pièce d’identité à l’entrée.
  • Il est valable pendant six mois, le temps pour les scientifiques de s’assurer de la validité du vaccin dans la durée. Si l’efficacité du vaccin est confirmée, il sera prorogé.

« C’est le premier pas vers une vie presque normale » a déclaré le ministre de la Santé Youli Edelstein lors de la présentation du dispositif.

Partager :