Partager :

INTERVIEW EXCLUSIF ISRAELVALLEY- Comprendre le secteur du Cannabis Médical avec l’agriTech Cann.edenn.

Afin d’en connaître davantage sur le marché du Cannabis Médical, nous sommes allés à la rencontre de Cann.edenn dans leurs bureaux situés Boulevard Rothschild, dans les locaux d’Urban Place à Tel-Aviv.

C’est là que toute la partie business s’effectue, tandis que production, recherche et développement se sont dans leur ferme high tech de 40 000m2 à Yashresh, près de Tel Aviv.  Alain Weizman, Président et co-fondateur de l’agriTech Cann.edenn répond à nos questions.

Le cannabis médical, c’est quoi ? Qui l’a découvert ?

Le cannabis médical est une plante aux multiples vertus, utilisée en médecine depuis la nuit des temps pour traiter une grande variété de symptômes dans de nombreux cas. C’est en 1963, que l’institut Weizmann et l’université de Jérusalem, avec le Professeur Raphael Mechulam, ont découvert les bienfaits du CBD et du THC, les principales composantes du cannabis médical.

–  Quelles sont les maladies traitées par le cannabis en Israël ?

En Israël, nous l’utilisons depuis le début des années 1990 dans de nombreux cas tels que les scléroses en plaque, la maladie de parkinson, la maladie de Crohn, comme soin palliatif dans les chimiothérapies ou en encore pour soigner les PTSD, c’est-à-dire stress post traumatique.

–  Quelle est l’évolution du nombre de patients qui ont recours au cannabis médical en Israël ?

Il y a 10 ans, nous comptions 3000 patients, il y a 5 ans, 16 000 patients, il y a un an, 61 000 patients et aujourd’hui nous sommes à plus de 80 000 patients.

–  Comment expliquez-vous une telle augmentation ?

Aux vues de l’expérience accumulée par Israël avec les années et de son efficacité, l’État a facilité l’accès à cette méthode de soin.

–   Quels sont les pays traitant leurs patients au cannabis médical ?

Nous comptons 45 pays au total. 22 pays en Europe, avec par exemple l’Italie, l’Espagne, l’Allemagne et la Grèce. La majorité sont des membres de l’Union Européenne. Également, la majorité des états américains, ainsi que le Canada et l’Australie.

–  Qu’en est-il de la France ?

La France applique actuellement un projet pilote de prescription de cannabis médical à 3000 patients. La mise en place de ce projet montre clairement un intérêt pour celui-ci et une volonté de suivre ses voisins européens sur ce chemin.

–  Combien de fermes de cannabis se trouve en Israël ?

Israël compte entre 30 et 40 fermes de cannabis médical.

–  L’accès au cannabis est-il compliqué pour un patient en Israël ?

 Non, il suffit qu’un médecin autorisé approuve un traitement au cannabis médical. Il délivrera alors une licence permettant au patient de s’en procurer en pharmacie. Israël reconnaît un grand nombre de maladies comme éligibles au traitement à base de cannabis.

–   Sous quelles formes le cannabis peut-il être consommé ?

Il peut être inhalé, fumé dans des cigarettes mais également consommé sous formes d’huile, facilitant notamment la consommation des enfants (pour traiter des cas d’épilepsie infantile) et des personnes âgées.

–       Dans quel esprit avez-vous créé Cann.edenn ?

J’ai créé Cann.edenn dans l’esprit d’une marque globale qui, à terme, veut proposer une large gamme de produits autour du cannabis médical, incluant de l’épicerie fine et des produits cosmétiques.

A ce jour, nous avons bâti avec notre équipe d’experts, une ferme de 40 000m2 à 25 minutes de Tel-Aviv. Celle-ci est à la pointe de la technologie. En effet, afin d’obtenir la qualité médicale, le cannabis doit pousser dans un environnement optimal, donc nos serres doivent pouvoir recréer les conditions météorologiques nécessaires à tout moment (lumière, température, humidité, irrigation).

Alain Weizman, président et fondateur de Cann Eden, et Mathis Cohen Scali, CFO et responsable du développement en Israël, interviendront lors de l’évènement Transtech Santé 21 le 10 mars prochain à TLV, dans les locaux d’Urban Place.

LE PLUS.

Le cannabis médical (appelé aussi cannabis thérapeutique, marijuana médicale ou marijuana thérapeutique) désigne le Cannabis sativa (désignation botanique du chanvre), et, par extension, l’ensemble des dizaines de phyto-cannabinoïdes destinés à un usage purement médical, généralement prescrits pour leurs vertus antiémétiques.

À ce jour, compte tenu de l’évolution des connaissances scientifiques dans le domaine des cannabinoïdes, l’usage médical du cannabis redevient de plus en plus toléré, voire légal dans un nombre grandissant de pays : le Canada, l’Australie, les Pays-Bas, le Royaume-Uni, la Nouvelle-Zélande, l’Allemagne, l’Espagne, le Portugal, l’Italie, la République Tchèque, la Roumanie, la Finlande, le Chili, la Colombie, Israël et aux États-Unis dans 23 États américains ainsi que dans la capitale fédérale (Alaska, Arizona, Californie, Colorado, Connecticut, Delaware, Hawaï, Illinois, Maine, Maryland, Massachusetts, Michigan, Minnesota, Montana, Nevada, New Hampshire, New Jersey, New York, Nouveau-Mexique, Oregon, Rhode Island, Vermont, Washington, Washington DC). Cet usage nécessite soit une ordonnance, soit une confirmation de diagnostic médical. La distribution se fait généralement dans un cadre défini par les lois locales ; pharmacies et coffee shops aux Pays-Bas, Clubs Compassion au Canada, Buyers Club aux États-Unis, Cannabis Social Clubs en Espagne ou encore auto-production en Allemagne.

Partager :