Partager :

Facebook pourrait revoir sa politique concernant l’autorisation du terme « sioniste », rapporte le Jewish Telegraphic Agency. Facebook : « Nous examinons la question de savoir comment nous devrions interpréter les attaques contre les ‘sionistes’ pour déterminer si le terme est utilisé comme un proxy pour cibler les Juifs ou les Israéliens.

Le terme a une histoire et diverses significations, et nous cherchons à mieux comprendre de quelle manière il est employé par les utilisateurs de notre plateforme ». (i24News)

Le terme « sionisme » fait référence au « retour à Sion », Sion étant un synonyme utilisé pour Jérusalem, et par extension la terre d’Israël. Le terme apparaît pour la première fois en 1890 sous la plume de Nathan Birnbaum.

Le renouveau de la langue hébraïque en Europe à partir des années 1860, en Europe orientale surtout, précède mais aussi rend possible le mouvement sioniste. Les chants composés en hébreu, repris en chœur lors des soirées et fêtes, sont alors les premiers à insuffler un esprit palestinien pionnier.

Même l’Alliance israélite universelle, qui enseigne le français, voit ses professeurs venus de pays différents s’exprimer et communiquer entre eux en hébreu. En retour le mouvement sioniste encourage le renouveau de la langue et honore son grand promoteur, Éliézer Ben-Yehoudah, qui regardait l’hébreu et le sionisme comme une unité symbiotique.L’hébreu sera par la suite adoptée par le mouvement.

Partager :