Partager :

La chanteuse marocaine Sanaa Mohamed a annulé des interviews avec les médias israéliens après avoir reçu des menaces de mort. La chanteuse a déclaré avoir reçu des menaces de mort suite à sa collaboration musicale avec l’artiste israélien Elkana Marzino et par ailleurs, elle a été arrêtée au Koweit ces derniers jours. Une source proche du dossier a déclaré que la chanteuse marocaine sera probablement libérée mais sera forcée de quitter le Koweït, ce pays n’ayant pas normalisé ses relations avec Israël, contrairement au Maroc, aux Emirats arabes unis, au Bahreïn et au Soudan.

Pour voir leur duo : https://youtu.be/XRZsFq2TiJc

Quant au chanteur israélien, il a déclaré aux médias israéliens qu’il appréciait sa collaboration avec Sanaa Mohamed. Il a décrit leur collaboration comme « une alliance naturelle » et le meilleur cadeau qu’il pouvait recevoir.

Sanaa Mohamed figure dans la dernière chanson de Marzino intitulée « J’en ai marre ». La chanson a reçu des réactions positives de la part du public de Marzino qui a également exprimé l’espoir d’avoir un jour la chance de se produire devant le roi Mohammed VI.

Marzino, qui est également d’origine marocaine, a fait part de son amour et de son attachement pour le Maroc et il a également exprimé sa satisfaction pour les récents développements des liens diplomatiques entre le Maroc et Israël.

Ce n’est pas la première fois qu’un chanteur arabe reçoit des menaces de mort pour sa collaboration avec des artistes israéliens. En décembre 2020, l’artiste tunisien Noamane Chaari a reçu des menaces similaires et aurait été renvoyé de son travail après sa collaboration avec l’artiste israélien Ziv Yehezkel. qui a donné la chanson « Peace Between Neighbors ».

Source : Morocco World News , bladi & Israël Valley

 

Partager :