Partager :

Les militaires israéliens se sont-ils battus face à l’armée marocaine? Reprenons l’histoire (avec un « H ») entre Israël et le Maroc : en 1965, le roi du Maroc Hassan II fait enregistrer au profit du Mossad les travaux d’une réunion secrète des dirigeants arabes destinée à évaluer leurs capacités militaires. Ces enregistrements donneront à Israël un avantage décisif lors de la guerre des six jours. En revanche, il envoie en 1973 au Golan un petit contingent se battre aux côtés des Syriens lors de la guerre d’octobre 1973. En Israël de nombreux militaires se souviennent de ce moment inoubliable. Beaucoup de militaires israéliens étaient d’origine… Marocaine.

Wikipédia : « Le président américain Donald Trump officialise le 10 décembre sur les réseaux sociaux la décision du roi Mohammed VI d’établir des relations diplomatiques avec l’État d’Israël. Cette annonce est bientôt suivie d’un communiqué royal. En échange, Washington reconnait la souveraineté marocaine sur le Sahara occidental et décerne à Mohammed VI la Légion du mérite.

La normalisation avec Israël est perçue comme étant une décision solitaire du roi, le Parlement et les partis politiques n’ayant pas été consultés ni même informés préalablement. La plupart de ces derniers sont restés silencieux, ne souhaitant pas s’opposer à une décision du roi ni aller publiquement à l’encontre de l’opinion publique marocaine, traditionnellement sensible à la cause palestinienne. Seuls le Parti socialiste unifié et la Voie démocratique ont clairement dénoncé la décision. Les manifestations de rues hostiles à la normalisation sont interdites par le pouvoir. »

Partager :