Partager :
Un accident vasculaire cérébral est l’une des trois causes principales de mortalité dans le monde occidental, et le principal facteur d’invalidité suite à la maladie. La plupart des incidents cérébraux sont dus à nue perturbation de l’alimentation sanguine dans une zone particulière du cerveau.

Les données concernant les AVC

  • En Israël, environ 15000 nouveaux cas d’AVC chaque année.
  • Seuls environ 40% des cas (environ 5200 patients) arrivent dans le laps de temps requis pour obtenir des traitements avancés préventifs contre toute infirmité.
  • Environ 7800 patients n’arrivent pas à l’hôpital dans le laps de temps requis.
  • Environ 2000 patients n’arrivent pas du tout à l’hôpital et certains subissent un second AVC plus grave qui aurait pu être évité.
  • Lors d’une étude effectuée, le centre national de contrôle des maladies du Ministère de la Santé et l’association neurologique en Israël, il a été constaté que la plupart des personnes ayant subi un AVC reste avec une infirmité et ont besoin d’une rééducation et d’une aide pour effectuer des actions de base.
  • La plupart des personnes victimes d’un AVC (environ 84%) ont plus de 60 ans.
  • Le facteur de risque le plus courant pour des incidents cérébraux en Israël est  l’hypertension artérielle.
  • Les femmes constituent moins de la moitié des personnes atteintes (environ 44%) cependant la gravité des dommages est plus importante chez les femmes.

Les activités du Ministère de la Santé dans le domaine de la prévention de l’AVC

Au sein du Ministère de la Santé, a été élaboré au cours des dernières années un programme national de traitement et de prévention des dommages dus aux AVC, y compris une sensibilisation accrue du public sur ce sujet, la formation d’équipes et la mise en place de services dédiés ainsi que l’élaboration d’indices de mesure de la qualité des soins en cas d’AVC dans la médecine d’urgence et dans les services d’hospitalisation.
En 2014 a été mis en place dans le centre national de contrôle des maladies, un registre des cas d’AVC. Le registre a pour but d’être utilisé comme une base de données globale et de qualité sur les AVC en Israël afin de permettre la caractérisation des besoins liés au traitement et à la prévention, suivre les changements de tendances dans l’organisation et la qualité des traitements, planifier les interventions et vérifier leur efficacité.
En outre, le centre national de contrôle des maladies en collaboration avec l’association de neurologie, effectue des études globales auprès des patients hospitalisés suite à un AVC (étude NASIS), dans tus les hôpitaux généraux en Israël. Dans ces études, des données sont collectées sur l’état médical des patients arrivés à l’hôpital, leur temps d’évacuation à l’hôpital et les moyens d’évacuation, leur historique médical et le niveau d’exposition aux facteurs de risque de l’AVC, le diagnostic et le traitement reçus au cours de l’hospitalisation et la rapidité avec laquelle ont été administrés les médicaments qui leur ont été prescrits, leur état au moment de leur libération de l’hôpital ainsi que le niveau de convalescence et de capacités après trois mois à compter du jour de l’hospitalisation.
Partager :