Partager :

Une journée historique qui est très importante pour Israël. Le départ de Donald Trump ne passera pas inaperçu dans l’Etat Hébreu. Le journal Haaretz a salué dans un éditorial les résultats exceptionnels de l’équipe Trump au Moyen-Orient et les pays arabes dont le Maroc. Ce 20 janvier 2021 marque donc la fin du mandat présidentiel de Donald Trump et l’investiture de son rival Joe Biden.

Le démocrate, ancien vice-président de Barack Obama, et sa colistière Kamala Harris prêteront serment mercredi à 12h heure locale, soit 19 heures en Israël, lors d’une cérémonie au Capitole, siège du Congrès américain, dans un Washington DC barricadé.

Pour la première fois depuis 150 ans, le président sortant ne sera pas présent à cette cérémonie et Donald Trump n’accueillera pas non plus Joe Biden lors de son arrivée à la Maison-Blanche.

LE PLUS. RADIO J. Sécurité renforcée à Washington à la veille de l’investiture de Joe Biden.

Le centre de Washington est une forteresse armée, clôturée avec des barbelés et entourée de 25 000 soldats de la Garde nationale à la veille de l’investiture du nouveau président américain, Joe Biden, mercredi 20 janvier, un contraste frappant avec les investitures précédentes, lorsque la capitale des États-Unis était transformée en ville festive. La pandémie de coronavirus avait déjà annulé les bals inauguraux. Maintenant, le National Mall est fermé au public en raison de menaces de violence de la part de groupes qui ont attaqué le Capitole américain le 6 janvier dernier. Presque aucun public ne pourra assister à la passation de pouvoir entre Donald Trump et Joe Biden.

Les investitures précédentes ont parfois attiré plus d’un million de spectateurs au National Mall, pour regarder la cérémonie sur des écrans de télévision géants et le nouveau président défilant à pied du Capitole à la Maison Blanche. Des bals et des fêtes dans les salles de bal des hôtels et les salles de congrès de la ville ont accueilli les clients avec du champagne et de la musique de stars. Les investitures présidentielles sont normalement des événements de haute sécurité, avec des détecteurs de métaux aux points d’entrée clés, des zones d’accès restreint uniquement et la Garde nationale complétant l’application de la loi locale et fédérale. Mais le niveau de précautions cette année est sans précédent. La maire de Washington, Muriel Bowser, a déclaré dimanche 17 janvier que les responsables de l’application des lois n’avaient d’autre choix que de renforcer la sécurité après l’attaque meurtrière du Capitole, où « les soi-disant patriotes tenteraient de renverser leur gouvernement et de tuer des policiers ».

Gabriel Attal (Radio J)

Partager :