Partager :

L’homme d’affaires étranger le plus connu en Israël avec Bill Gates est le fondateur du géant du commerce en ligne Alibaba, Jack Ma. Il avait rencontré il y a deux ans le Premier ministre et avait donné une conférence aux étudiants de l’Université de Tel-Aviv.

Jack Ma avait reçu un doctorat honorifique de l’Université et avait eu des discussions avec des chercheurs dans les domaines de l’intelligence artificielle, l’ingénierie et l’informatique. La Fortune personnellede Jack Ma  : 61,3 milliards USD (2020)

Lors de sa visite en Israël, le PDG d’Alibaba avait également rencontré les responsables du fonds de capital-risque Jerusalem Venture Partners (JVP), avec qui la firme chinoise s’est associée pour investir dans les startups technologiques israéliennes. JVP est une société internationale de capital-risque fondée en 1993. Le fonds se spécialise dans les investissements dans des entreprises en démarrage.

En plus de son acquisition de Visualead (start-up israélienne, basée à Hertzlyah, spécialisée dans les QR Code et les services O2O), Alibaba a investi dans plusieurs start-ups israéliennes, dont $5,3 millions destinés à Twiggle, qui a développé un moteur de recherche de commerce en ligne.

Alibaba collabore également avec la startup israélienne SQream, qui développe une technologie de gestion de banque de données.

Jack Ma a une admiration pour Israël et a fait un discours à Tel-Aviv University à l’attention des étudiants israéliens : « Lorsque vous êtes arrivés dans ce pays, il n’y avait que du sable et des arbres. Et maintenant que je me trouve devant ce grand Etat avec votre vision, votre créativité et votre intelligence, je suis fier de recevoir cette distinction de Docteur Honoris Causa.

Venir en Israël est la réalisation de mon rêve depuis de longues années. Lorsque je suis arrivé il y a quelques jours, c’était très différent de ce que j’avais entendu dire : que c’était un endroit dangereux, avec des bombes et des mitrailleuses.

J’ai découvert un pays très tranquille, avec une économie est en plein essor grâce à l’innovation et la technologie, et j’ai pensé que j’étais arrivé trop tard, et que j’aurais du venir ici plus tôt. J’ai pensé que grâce à cette grande université je pourrais venir ici de plus en plus. Je pense qu’il ne faut pas lire de la documentation sur Israël : il faut venir, sentir, toucher. C’est pourquoi j’ai amené cette fois avec moi 40 membres de la direction du groupe Alibaba. Notre but est d’apprendre et de ressentir ».

« Vous n’avez pas de diamants, mais vous avez la plus grande bourse aux diamants du monde, vous ne faites pas de voitures, mais vous avez la meilleure technologie dans le domaine de la fabrication automobile. Vous n’avez pas de pétrole, pas d’eau, aucune ressource naturelle, pourtant vous avez su vous rendre si forts.

Quand Alibaba a été fondée, nous n’avions pas non plus d’argent, ni de technologie, et aucune ressource. Personne ne pensait que nous pourrions réussir. 19 ans ont passé, nous avons connu des crises et des problèmes, nous avons fait beaucoup d’erreurs, mais nous n’avons jamais perdu l’espoir et jamais renoncé ».

Partager :