Partager :

EDITORIAL. Le président américain « reconnaît » la souveraineté marocaine sur le Sahara occidental en échange de l’engagement de Rabat à « reprendre » ses relations avec Israël.

Les États-Unis ont signé en 2020 un accord de coopération militaire d’une durée de dix ans avec le Maroc. Avec l’accord signé entre Israël et le Maroc cette semaine il est clair qu’un trio « magique » (Israël-USA-Maroc) va être construit dans le secteur de l’armement,  avec un financement américain. Le Maroc est en train de se construire une industrie d’armement. IsraelValley ne peut donner des informations sensibles, car la censure militaire israélienne l’en empêche. (DR)

Selon (1) : « Un tel renforcement des relations militaires entre les deux pays n’est pas surprenant. Le Maroc accueille l’exercice militaire African Lion, organisé chaque année par l’US AFRICOM, le commandement américain pour l’Afrique. En outre, il est un excellent client de l’industrie américaine de l’armement, avec les commandes de chars Abrams, de 24 avions de combat F-16 « Viper » et de 24 hélicoptères d’attaque AH-64E Apache.

« Maintenant plus que jamais, nos deux nations travaillent étroitement pour faire face aux défis d’un contexte de sécurité complexe allant du contre-terrorisme et d’autres menaces transnationales, à l’instabilité régionale et à des sujets stratégiques plus larges », a commenté un ministre américain, avant de signer ce nouvel accord de coopération militare.

Le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, a souligné récemment que la relation entre le Maroc et les États-Unis a « pu résister vicissitudes du temps », rappelant que les deux pays ont « toujours été du même bord durant les grands événements ayant marqué le 20è siècle, tout en opérant une transition au 21è siècle plus forte que jamais. » Aussi, a-t-il continué, ce partenariat a été « en mesure de s’adapter face aux menaces encore plus grandes et encore plus pernicieuses que constituent le terrorisme, l’extrémisme violent, la cyber-criminalité, les trafics illicites de tous genres et le séparatisme. »

L’Etat-major des forces armées marocaines a évoqué une coopération plus étroite dans le domaine de l’industrie de défense, notamment avec « d’éventuels transferts technologiques ». »

(1) Source : opex360.com

Partager :