Partager :

Après Standard & Poor’s et l’OCDE, voici le FMI qui note la relative bonne santé de l’économie israélienne malgré la crise du Corona. Une délégation de l’organisation internationale était en Israël, comme tous les six mois, et elle a rencontré le ministre des Finances Israël Katz, le gouverneur de la Banque d’Israël Amir Yaron et d’autres acteurs du secteur économique et financier.

A l’issue de la visite en d’après les données dont elle dispose, la délégation a publié une première ébauche d’un rapport plus complet qui sera publié d’ici quelques semaines. Il y est spécifié que l’économie israélienne a moins souffert durant la période du Corona que celles de nombreux autres pays développés, notamment grâce à des réactions rapides de la banque d’Israël et d’une politique gouvernementale qui a soutenu le système de santé, les ménages et les entreprises, permettant ainsi d’atténuer des effets de la crise.

Le rapport provisoire du FMI note aussi, comme le rappelle régulièrement le Premier ministre, qu’Israël est entré dans la crise du Corona avec une économie solide et il estime que l’économie israélienne se redressera rapidement au cours de l’année 2021, le tout, bien évidemment, en fonction de l’évolution de la pandémie mondiale dans les mois à venir.

Le ministre des Finances Israël Katz a réagi à ces bonnes nouvelles : « Il s’agit d’une nouvelle marque de la grande confiance qu’inspire l’économie israélienne, de sa solidité sur le plan international et de la bonne gestion de la crise économique qui a éclaté avec celle du Corona. L’économie israélienne est entré dans la crise avec une position de force grâce à ses bases solides… »

Source : lphinfo.com

Partager :