Partager :

Le Liban a signé un contrat avec une entreprise allemande pour débarrasser le port de Beyrouth de 49 conteneurs renfermant des matières chimiques inflammables, plusieurs mois après une explosion meurtrière et dévastatrice, ont indiqué  des responsables. A noter : Aucune précision n’a été donnée sur la destination des conteneurs sur ce qu’il allait en advenir. En Israël , on espère que les conteneurs ne se retrouveront pas sur la frontière Nord d’Israël avec le Liban.

Selon (1) : « Combi Lift, un transporteur allemand qui travaillait déjà dans le port, a commencé à évacuer les conteneurs peu après la signature du contrat le 11 novembre, a expliqué un porte-parole du bureau du Premier ministre.

Aucune précision n’a été donnée sur leur destination ni sur ce qu’il allait en advenir.

Ces conteneurs, dont certains transportant des acides corrosifs, ont été entreposés dans une zone à ciel ouvert pendant plus d’une décennie sous la supervision de l’autorité des douanes du Liban, selon cette source.

Combi Lift doit transporter ces matières chimiques dans des containers spéciaux dans le cadre d’un contrat de 3,6 millions de dollars, dont 2 millions de dollars payés par l’autorité portuaire, selon des médias.

Le directeur par intérim du port Bassem al-Kaissi a affirmé qu’enlever ces substances chimiques était « une étape préventive » nécessaire. Si elles prenaient feu, « Beyrouth serait rasée », a-t-il prévenu. « 

(1) i24news.tv

Partager :