Partager :

Les ministres de la défense de la Grèce, d’Israël et de Chypre ont convenu jeudi d’intensifier la coopération militaire. Ils ont déclaré que cela permettrait de mieux préparer leurs forces armées, de créer plus d’emplois et de renforcer la sécurité dans une région très éprouvée.

Le ministre israélien de la défense, Benny Gantz, a déclaré qu’il avait été convenu lors des discussions à Nicosie de « promouvoir une coopération industrielle à grande échelle qui renforcera nos capacités de défense et créera des milliers d’emplois pour les trois économies ».

Les trois pays ont tissé des liens étroits dans un contexte de tension régionale en Méditerranée orientale à propos des droits d’exploitation du gaz offshore, et sont partenaires dans un projet visant à acheminer le gaz des gisements situés dans les eaux israéliennes et potentiellement d’autres nations vers le continent européen par un gazoduc sous-marin.

Le Grec Nikolaos Panagiotopoulos a déclaré que les forces armées grecques, israéliennes et chypriotes travaillent ensemble pour opérer plus efficacement grâce à des programmes de formation communs, au partage de renseignements et à la cybersécurité.

Panagiotopoulos et Charalambos Petrides, de Chypre, ont déclaré que les trois pays cherchent à étendre leur partenariat pour inclure d’autres pays comme les États-Unis, dont la présence en Méditerranée orientale, selon le ministre grec, « est particulièrement importante » pour la stabilité régionale.

La Grèce et Chypre sont engagées dans un conflit avec la Turquie qui a envoyé des navires de prospection de gaz dans les eaux revendiquées par la Grèce et des navires de forage dans une zone où Chypre revendique des droits exclusifs. La tension a rapproché les alliés de l’OTAN, la Grèce et la Turquie, d’un conflit ouvert en été et en automne, mais s’est depuis lors apaisé.

Source : DailyMail & Israël Valley

Partager :