Partager :

SPECIAL ISRAELVALLEY. Le tueur de Vienne était un sympathisant de l’Etat islamique. L’assassin avait 20 ans et était d’origine nord-macédonienne. Il avait un casier judiciaire pour activités terroristes.

Selon un bilan encore provisoire, quatre personnes ont été tuées, et quatorze autres blessées (dont sept gravement), dans ce qui s’annonce comme le premier attentat islamiste de masse à toucher l’Autriche.

Après la France, c’est un autre pays qui est frappé par des attaques : l’Autriche. Des fusillades ont fait quatre morts lundi soir à Vienne et l’un des assaillants était toujours recherché. Le drame s’est déroulé en plein cœur de la capitale autrichienne, près d’une importante synagogue et de l’Opéra.

La première victime était un passant, la deuxième une femme décédée de ses blessures et la troisième un policier.

Le Gouvernement Autrichien savait que les juifs de Vienne (qui évitent, pour ne pas être la cible de la terreur islamiste qui frappe l’Europe, de porter des Kippas, et ceci depuis des mois), allaient être visés par des terroristes. Cela a été le cas hier soir. A deux pas de la synagogue de l’action terroriste a eu lieu.

Début Septembre 2020: « Le gouvernement autrichien et la communauté juive du pays ont signé un accord qui prévoit de tripler les fonds fédéraux destinés à sécuriser les institutions juives, a annoncé jeudi le chancelier Sebastian Kurz.

« Les dernières semaines ont montré que nous devons agir ensemble pour protéger la vie juive en Autriche avec encore plus de détermination », a écrit Kurz sur son profil Twitter. « C’est pourquoi, en tant qu’État, nous allons soutenir la communauté juive avec ses coûts de sécurité accrus. »

Vu d’Israël. Les médias israéliens sont tournés sur Vienne et  décrivent en détail l’attaque terroriste qui a eu lieu hier soir.

« Une opération de police se déroule dans le centre-ville de Vienne. Nos forces sont déployées sur le terrain », a déclaré la police dans un communiqué, appelant également les personnes de confession juive à rester chez elles. Certains médias locaux affirment qu’un des assaillants était muni d’une ceinture d’explosifs. »

« Le tireur tirait aveuglément sur des gens dans la Judengasse et la Seitenstettengasse », a déclaré le rabbin Schlomo Hofmeister au quotidien Kurier. « Il n’a pas visé la synagogue. »

« A ce stade, il n’est pas possible de dire si la synagogue était visée », a réagi sur Twitter Oskar Deutsch, le président de la Communauté israélite de Vienne (IKG). Deutsch a ajouté qu’il n’y avait pas eu de victimes parmi la communauté juive.

Plus de 25 000 juifs habitent aujourd’hui à Vienne, une mini-communauté, représentée par une organisation religieuse officielle, forte de 8 000 membres, l’Israelitische Kultusgemeinde (IKG).

Ambassade d’Israël en France sur Twitter : « Ce soir encore, le terrorisme frappe l’Europe en son cœur. Nous apprenons avec horreur les multiples attentats ce soir à Vienne. Nous apportons tout notre soutien à la communauté juive autrichienne et aux victimes de ces attentats monstrueux ».

La ministre israélienne de la Diaspora, Omer Yankelevich, a tweeté : « Nos pensées et nos prières accompagnent l’Autriche en ces heures tragiques et très difficiles. »

JOURNAL LE MONDE. Les dernières informations sur l’attaque terroriste à Vienne.

Trois personnes sont mortes, ainsi que l’un des assaillants, et plusieurs personnes ont été blessées lundi soir dans le centre de la capitale autrichienne. L’un des tireurs est toujours en fuite.

Ce qu’il faut savoir :

  • Au moins trois personnes (deux hommes et une femme) sont mortes et plusieurs ont été blessées, lundi 2 novembre au soir, lors de fusillades dans six rues du centre historique de Vienne, la capitale autrichienne.
  • Un des auteurs a été abattu, a fait savoir la police locale. Ce serait « un sympathisant de l’Etat islamique », a précisé le ministre de l’intérieur Karl Nehammer, mardi matin. Un autre suspect est toujours recherché.
  • Un policier a par ailleurs été gravement blessé. En tout, une quinzaine de personnes ont été transportées à l’hôpital.
  • Les coups de feu ont eu lieu dans une rue où se situe la principale synagogue de la capitale autrichienne, rue Seitenstetten, vers 20 heures.
  • Le chancelier autrichien Sebastian Kurz a condamné « une attaque terroriste répugnante ».
  • Un couvre-feu nocturne, avec la fermeture des cafés, bars et restaurants, entrait en vigueur à minuit ce lundi soir. De nombreuses personnes étaient présentes en terrasse pour profiter de cette dernière nuit à l’extérieur.
  • La République tchèque a indiqué avoir lancé des contrôles à la frontière avec l’Autriche. Vienne se trouve à moins de 100 km de la frontière tchèque.

La population juive autrichienne est estimée actuellement autour de 8 140 personnes, essentiellement à Vienne. Des estimations évoquent le chiffre de 15 000 (Ariel Muzicant, le chef de l’Israelitische Kultusgemeinde (IKG) de Vienne) à 20 000 juifs en Autriche actuellement.

Photo : : Ohad Zwigenberg/Pool

Partager :