Partager :

Cisco vient de faire une acquisition pour étendre sa portée dans le domaine des solutions de sécurité, cette fois-ci en ciblant spécifiquement les applications de gestion et en achetant PortShift, une startup israélienne qui a construit une plateforme de sécurité native de « Kubernetes ».

La décision de Cisco d’acheter PortShift illustre la façon dont les grandes entreprises technologiques misent sur ce domaine, ainsi que la demande plus large de produits de la part des utilisateurs finaux. Plus tôt cette année, Venafi a acquis Jetstack, qui gère un contrôleur de certificats pour Kubernetes ; et le mois dernier, StackRox a levé des fonds auprès d’investisseurs qui comprenaient HPE pour sa propre approche de la sécurité de Kubernetes.

Pour Cisco, l’accord est stratégique à plusieurs égards. L’entreprise est un partenaire de longue date de Google pour les services de cloud computing et, dans ce contexte, elle développe depuis des années des services de conteneurisation. Elle a également fait un certain nombre d’acquisitions dans le domaine de la cybersécurité. Elle a notamment acquis Duo pour 2,35 milliards de dollars, OpenDNS pour 635 millions de dollars et, plus récemment, Babble Labs (qui contribue à réduire le bruit de fond dans les appels vidéo, ce qui améliore la qualité mais permet aussi aux utilisateurs de s’assurer que les conversations non désirées ou privées ne sont pas entendues par inadvertance par des auditeurs indésirables).

Mais comme le note Liz Centoni, vice-présidente du groupe Emerging Technologies and Incubation (ET&I), dans le billet de son blog, avec ce dernier achat, Cisco se penche également sur la manière dont elle peut aider ses clients à mieux sécuriser leurs applications et leurs charges de travail, parallèlement aux investissements qu’elle a réalisés pour aider à sécuriser les personnes sur les réseaux (l’objectif premier d’accords comme ceux de Duo et de Babble Labs).

PortShift a intéressé Cisco parce qu’il fournit une plateforme tout-en-un couvrant ces nombreux aspects de la sécurité des Kubernetes : « Aujourd’hui, l’espace de sécurité des applications est très fragmenté, de nombreux fournisseurs ne s’attaquant qu’à une partie du problème », écrit-elle. « L’équipe Portshift est en train de mettre en place des capacités qui couvrent une grande partie du cycle de vie de l’application native du cloud ».

PortShift fournit des outils pour une meilleure visibilité de la configuration des conteneurs, la gestion des vulnérabilités, la gestion de la configuration, la segmentation, le cryptage, la conformité et l’automatisation.

L’acquisition devrait être finalisée au cours du premier semestre de l’année fiscale 2021 de Cisco, lorsque l’équipe rejoindra le groupe ET&I de Cisco.

Source : Tech Crunch & Israël Valley

Partager :