Partager :

Ce mercredi, des juifs orthodoxes menés par des rabbins ont protesté violemment face aux nouvelles restrictions imposées par le gouverneur de New York, Andrew M. Cuomo, liées sur les coronavirus dans les écoles, les entreprises et les lieux de culte. Des manifestations ont éclaté à Brooklyn, entraînant des scènes de chaos.

La frustration s’est reflétée dans la rue, où une vidéo largement diffusée sur les médias sociaux a montré des centaines d’hommes ultra-orthodoxes, la plupart sans masque, se rassemblant après minuit et mettant le feu et brûlant des masques le long de la 13e avenue dans le quartier de Borough Park et la colère était également manifeste de la part des dirigeants juifs orthodoxes, dont un groupe a condamné le gouverneur dans une déclaration publiée mardi soir.

Les nouvelles restrictions, annoncées par M. Cuomo mardi, sont destinées à lutter contre des épidémies inquiétantes du coronavirus à Brooklyn, dans le Queens et dans la banlieue nord de New York, y compris dans plusieurs zones à forte population orthodoxe.

Cuomo semblait cibler spécifiquement les synagogues orthodoxes qui sont devenues des scènes de grands rassemblements de fidèles regroupés, dont beaucoup ne portent pas de masques de protection. Le gouverneur a utilisé des photos de foules de juifs orthodoxes entassées cette semaine pour justifier l’imposition de restrictions dans certaines zones.

Les règles prévoient la fermeture des entreprises et des écoles non essentielles et imposent des restrictions strictes sur les lieux de culte, où la fréquentation dans les zones les plus touchées sera limitée à 10 personnes. Dans les autres quartiers, la fréquentation serait limitée à 25 personnes.

Les chefs religieux ont déclaré qu’ils n’avaient pas été consultés avant que le gouverneur n’annonce les nouvelles règles, et les tensions ont explosé dans les rues de Borough Park mardi dernier, lorsque les festivités traditionnelles en plein air pour la fête juive de Souccoth, qui dure une semaine, ont pris un tour furieux.

Deux manifestations contre les restrictions ont dégénéré et des vidéos publiées sur Twitter ont montré des groupes d’hommes – dont beaucoup ne portaient pas de masques, dansant alors que plusieurs personnes dans la foule agitaient des drapeaux de la campagne Trump.

La colère suscitée par les restrictions n’était pas limitée à la communauté juive orthodoxe. Le diocèse catholique romain de Brooklyn a déclaré avoir été pris par surprise par l’annonce du gouverneur. L’évêque de Brooklyn, Nicholas DiMarzio, a condamné les nouvelles règles comme étant « scandaleuses » dans une déclaration mardi soir.

« Nous nous opposons avec ferveur à ce qu’on nous dise de réduire davantage la capacité, parce que nous avons strictement respecté les protocoles Covid-19 et que les mesures de sécurité ont fonctionné », a-t-il déclaré. « La sécurité des paroissiens est primordiale pour le diocèse de Brooklyn, mais la liberté religieuse de nos paroissiens est injustement attaquée ».

Dans une déclaration faite mercredi, Agudath Israel of America, une organisation orthodoxe qui chapeaute l’ensemble du pays, a qualifié l’ordre de limiter le culte à 10 personnes d' »épouvantable pour tous les gens de religion et de bonne foi » et de « profondément offensant ».

Source : New York Times & Israel Valley

 

 

Partager :