Partager :

Positif au Covid-19 et hospitalisé depuis vendredi, le président américain, Donald Trump, a dit, samedi 3 octobre, dans la soirée, qu’il allait « beaucoup mieux » mais que les jours à venir représenteraient « le vrai test » pour lui. En Israël des rumeurs ont circulé. L’Etat de santé de Trump serait peu rassurant.

Le Premier ministre israélien a souhaité bon rétablissement à Donald Trump après l’annonce par le président des Etats-Unis que lui et son épouse Melania avaient été testés positifs au coronavirus. « Comme des millions d’Israéliens, Sara et moi-même pensons au président Donald Trump et à la First Lady Melania Trump et nous souhaitons à nos amis un rétablissement prompt et entier », a écrit le PM sur Twitter.

Selon (1) : «  »Je suis venu ici, je n’allais pas très bien », a-t-il affirmé, assis à une table, en veste mais sans cravate, dans une vidéo de quatre minutes diffusée sur Twitter. « Je me sens beaucoup mieux maintenant, nous travaillons dur pour que je me remette tout à fait. Je pense que je serai bientôt de retour et j’ai hâte de finir la campagne comme je l’ai commencée. »

Le médecin personnel de Donald Trump a ensuite précisé que son patient n’était « pas encore tiré d’affaire » mais que l’équipe médicale était « prudemment optimiste ». « L’état du président Trump continue à bien évoluer, il a fait des progrès substantiels depuis le diagnostic », a dit le docteur Sean Conley, dans un bulletin diffusé samedi soir.

Le chef de cabinet du président, Mark Meadows, a reconnu, samedi, que les médecins du dirigeant avaient été « très préoccupés » par son état de santé initial, notamment une chute du niveau d’oxygène, mais que son état s’était ensuite beaucoup amélioré.

La campagne électorale a été bouleversée par l’hospitalisation. Les déplacements de Donald Trump ont été annulés et son directeur de campagne a lui aussi été contaminé. L’incertitude plane sur les prochains débats télévisés, notamment celui censé opposer leurs colistiers, le vice-président Mike Pence et la sénatrice démocrate Kamala Harris, mercredi. De son côté, le chef de la diplomatie américaine, Mike Pompeo, va écourter son voyage en Asie la semaine prochaine, en annulant ses étapes en Mongolie et en Corée du Sud, qui étaient prévues mercredi et jeudi ».

(1) francetvinfo.fr

Partager :