Partager :

L’Université Columbia à New York a organisé mardi un référendum étudiant sur le mouvement controversé Boycott, Désinvestissement et Sanctions (BDS).

Environ 61% des personnes interrogées ont voté pour exhorter l’institution à mettre un terme à « ses activités, fonds et dotations » en faveur d’entreprises liées à Israël et ses actions.

Environ 27% des étudiants ont voté contre la motion et 11% se sont abstenus, rapporte le Jewish Insider, le taux de participation au référendum étant de près de 40%.

Columbia University Apartheid Divest, le groupe à l’origine du référendum, a salué le résultat, tandis que Students Supporting Israel, un mouvement étudiant international qui soutient Israël, a averti du fait que « les étudiants juifs étaient trois à huit fois plus susceptibles d’être victimes d’hostilité anti-juive après l’adoption des résolutions du BDS. »

Répondant au référendum, approuvé la semaine dernière, le président de l’Université de Columbia, Lee Bollinger, a déclaré que le vote n’aurait probablement aucun effet sur les investissements de l’université.

« À Columbia, les questions concernant une éventuelle suppression de fonds ne sont pas décidées par référendum mais par un processus impliquant le Comité consultatif de l’Université », a-t-il souligné.

www.i24news.tv

Partager :