Partager :

Rapprochement surprise entre le Liban et Israël.

Le président du Parlement libanais a annoncé l’ouverture de discussions avec Israël pour régler leur différend sur les frontières maritimes et terrestres. Une annonce qui s’inscrit dans la dynamique spectaculaire de normalisation des relations de l’Etat hébreu avec ses voisins arabes.

Coup de théâtre. Sans gouvernement légitime, en défaut de paiement, secoué tout à la fois par l’appauvrissement brutal d’une majorité de sa population, le scandale de l’explosion du 4 août dans le port de Beyrouth (200 morts et 6.300 blessés) et près d’un an de manifestations contre la corruption ou l’incurie des services publics, le Liban a pourtant annoncé ce jeudi un développement géopolitique important : un accord avec Israël pour entamer, sous médiation de l’ONU mais avec un rôle de « facilitateur » dévolu aux Etats-Unis, des négociations afin de résoudre leur différend sur les frontières maritimes et terrestres.

Alors qu’ils sont toujours techniquement en état de guerre depuis un conflit d’un mois en 2006 et que ces négociations étaient interrompues depuis 2013.

www.lesechos.fr

 

Partager :