Partager :

La part des Israéliens employés dans la haute technologie est de 9 %. Ce chiffre n’est limité que par le fait qu’il n’y a pas assez d’employés qualifiés pour combler un surplus d’emplois de high-tech. Selon une enquête publiée par l’OCDE, depuis le milieu des années 2000, plus de 15 % de tous les postes vacants dans les secteurs de haute technologie n’ont pas été pourvus.

Beaucoup de travailleurs israéliens peu qualifiés sont concentrés dans les secteurs Haredi et arabe, selon le rapport. Il recommande d’offrir aux enseignants de haute qualité des incitations financières et autres pour qu’ils acceptent des emplois d’enseignement à des étudiants issus de milieux moins favorisés.

« Pour attirer de bons enseignants dans ces écoles, certains pays de l’OCDE complètent les généreuses incitations financières par d’autres mesures telles que des classes plus petites ou plus d’assistants d’enseignement. Les hausses de salaires devraient être accompagnées de mesures qui favorisent de meilleures méthodes d’enseignement », souligne le rapport.

https://fr.timesofisrael.com

Partager :