Partager :

L’idée de « Justes des nations » vient du Talmud. Au long des générations il a servi à désigner « toute personne non juive ayant manifesté une relation positive et amicale envers les juifs ».

Le mémorial Yad Vashem situé à Jérusalem perpétue l’histoire du peuple juif pendant la seconde guerre mondiale et rend également hommage aux « justes parmi les nations » qui ont risqué leur vie pour sauver des juifs. A ce jour, plus de 20 000 personnes en Europe se sont vus décerner le titre de « Juste ».

Les critères de reconnaissance d’un Juste :

Pour être un Juste, il faut :

  • Avoir apporté une aide dans des situations où les juifs étaient impuissants et menacés de mort ou de déportation vers les camps de concentration.
  • Le sauveteur était conscient du fait qu’en apportant cette aide, il risquait sa vie, sa sécurité et sa liberté personnelle (les nazis considéraient l’assistance aux juifs comme un délit majeur).
  • Le sauveteur n’a exigé aucune récompense ou compensation matérielle en contrepartie de l’aide apportée.
  • Le sauvetage ou l’aide est confirmé par les personnes sauvées ou attesté par des témoins directs et, lorsque c’est possible, par des documents d’archives authentiques.

L’aide apportée aux juifs par des non-juifs a revêtu des formes très diverses ; elles peuvent être regroupées comme suit :

  • Héberger un juif chez soi, ou dans des institutions laïques ou religieuses, à l’abri du monde extérieur et de façon invisible pour le public.
  • Aider un juif à se faire passer pour un non-juif en lui procurant des faux papiers d’identité ou des certificats de baptême (délivrés par le clergé afin d’obtenir des papiers authentiques).
  • Aider les juifs à gagner un lieu sûr ou à traverser une frontière vers un pays plus en sécurité, notamment accompagner des adultes et des enfants dans des périples clandestins dans des territoires occupés et aménager le passage des frontières.
  • Adoption temporaire d’enfants juifs (pour la durée de la guerre).

https://surlaroutedisrael.wikeo.net/les-justes-de-france.html

Partager :