Partager :

Selon le Global Innovation Index 2020, l’index mondial de l’innovation récemment publié par l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI), la France passe de la 16e à la 12e place des pays les plus innovants.

Le classement du Global Innovation Index 2020, conjointement dévoilé comme chaque année depuis maintenant treize ans par l’OMPI, l’Institut européen d’administration des affaires (Insead) et l’Université américaine de Cornell, a de quoi ravir le monde de l’économie. La France atteint la 12e place des pays les mieux classés en matière d’entreprises mondiales à forte densité R&D, de qualité des publications scientifiques et de part de chercheurs présents dans le privé, passant ainsi devant Israël, la Chine ou encore le Japon.

La première place est occupée par la Suisse, pour la dixième année consécutive. « La progression est spectaculaire mais c’est loin d’être inattendu », souligne Bruno Lanvin, chercheur à l’Insead et coauteur de l’étude publiée le 2 septembre. Un indice prouve notamment que la crise sanitaire n’a pas eu raison de l’innovation mais l’a, au contraire, favorisé. (https://www.affiches-parisiennes.com/)

Selon (2) : « La France gagne 4 places au classement mondial de l’innovation, se hissant dorénavant à la 12e place. Une nouvelle saluée par les observateurs du secteur.

A première vue, cela ne semble pas être une performance exceptionnelle mais la réalité est tout autre. La France a gagné 4 places au classement mondial de l’innovation d’après l’indice international de référence GIL. Quoique derrière le Royaume-Uni (4e) et l’Allemagne (9e), l’hexagone réalise à vrai dire un très joli coup qui lui permet d’être plus que jamais visible et attractive aux yeux de nombreux investisseurs étrangers.

Pour Bruno Lanvin – de l’école de management Isead en charge de calculer l’indice tous les trois ans en collaboration avec l’université Cornell aux Etats-Unis et l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle -, il s’agit d’un « changement remarquable, car plus on est haut dans le classement, plus il est difficile de progresser ».

Une politique de l’innovation qui porte ses fruits

Les précédents quinquennats comme l’actuel ont il est vrai œuvré pour transformer la France en un champion européen de l’innovation à l’image de la fameuse startup nation voulu par l’actuel locataire de l’Elysée.

Aussi, ce joli résultat est dû à différents facteurs tels que la création du Cice (crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi), la multiplication des incubateurs, les projets en open innovation ou encore la création de la French Tech… c’est ainsi toute une sphère entièrement dédiée à l’innovation qui s’est constituée en France depuis plusieurs années à présent. Pour Bruno Lanvin « Il est désormais plus facile de créer une start-up en France et de trouver des financements » même si des freins demeurent tels que les lourdeurs administratives et les coûts liée au marché du travail ».

(2) https://www.revue-internationale.com

Partager :