Partager :

Le gouvernement israélien a approuvé dimanche des mesures visant à aider financièrement les travailleurs indépendants, durement touchés par la crise sanitaire, au lendemain d’une manifestation à Tel-Aviv contre la gestion gouvernementale de la pandémie de coronavirus.

Après la fermeture forcée de leur commerce et des lieux publics pendant deux mois à cause du  coronavirus, gérants de petites entreprises, indépendants ou artistes disent se sentir abandonnés par leur gouvernement.

« Donnez l’argent », « Laissez-nous respirer » ou « Pas d’argent, pas de pain, pas d’espoir » pouvait-on lire samedi soir sur des pancartes brandies lors de la manifestation qui a rassemblé plus de 10.000 personnes à Kikar Rabin.

L’aide pour les indépendants s’inscrit dans un plan global annuel de 90 milliards de shekels (environ 22,5 milliards d’euros) annoncé jeudi et dont les autres points doivent être approuvés lundi par le gouvernement et le Parlement.

« Ce matin, nous avons voté la première partie de ce plan en accordant des avances immédiates aux indépendants », a annoncé le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou sur Twitter.

Le taux de chômage en Israël a bondi ces derniers mois, passant de 3,4% en février à 27% en avril, avant de redescendre légèrement en mai à 21,5%. Les chiffres de juin n’ont pas encore été publiés.

« L’économie du pays est stable, nous avons donc la capacité d’emprunter à un taux faible, » a déclaré Netanyahou jeudi soir devant la presse.

https://www.i24news.tv

Partager :