Partager :
L’un des écueils principaux dans la course contre la montre pour combattre le virus est le délai qui s’écoule entre le test de dépistage et le résultat. Il oscille actuellement entre 5 et 7 jours et l’objectif que s’est fixé le ministère de la Santé est de le ramener à un maximum de deux jours.
Deux firmes israéliennes, Scentech Medical et Next-Gen ont mis au point un test de dépistage par respiration qui permettra d’obtenir un résultat en une minute. La commission Helsinki de l’hôpital Meïr de Kfar Saba a donné son aval pour procéder à des tests cliniques de cette méthode.

Il s’agit d’une méthode similaire à celle utilisée par la police pour les tests d’alcoolémie, et qui permettra, grâce à l’air expiré, de détecter les éléments biologiques ou des gaz liés au virus du Corona (l’air expiré contient pas moins de 8000 gaz différents!). Le Dr. Keren Or-Amar, directrice de recherches cliniques à Scentech Medical explique que ce test permettra non seulement de détecter les malades présentant des symptômes mais aussi ceux, très nombreux, qui n’en présentent pas ou pas encore. Les teste cliniques débuteront dans les deux semaines qui viennent sur 36 personnes atteintes du virus à différents stades.

Si cette méthode est homologuée, elle permettra d’effectuer des tests rapides dans chaque endroit où sont réunis des groupes humains, comme par exemple dans des avions, hôtels, stades, sites touristiques, représentations etc. Sa rapidité exceptionnelle d’analyse permettra de placer beaucoup plus rapidement en confinement les personnes atteintes, ralentir la propagation et ainsi protéger leur entourage mais aussi accélérer le processus de relance de l’économie en fonction des zones les moins touchées.

Autre avantage énorme de cette méthode, elle permettra de comprendre « l’empreinte digitale » génétique du virus du Corona et permettre une détection beaucoup plus rapide et précoce d’un prochain et éventuel virus, sauvant ainsi de nombreuses vies humaines à l’avenir.

https://lphinfo.com

Partager :