Partager :
Lorsque le Premier ministre Benjamin Netanyahu a annoncé que le directeur du Mossad, Yossi Cohen, reprenait les efforts du pays pour acheter du matériel médical à l’étranger, cela n’a pas constitué une énorme surprise.
La semaine dernière déjà, Cohen a réussi à apporter en Israël 100 000 kits de test, avec environ quatre millions de kits supplémentaires qui sont actuellement en route vers Israël.
Le Jerusalem Post a appris à l’époque que les kits avaient été obtenus de pays avec lesquels Israël n’a pas de relations diplomatiques (plus tard, selon Al Jazeera, pays arabes modérés du golfe Persique), l’une des raisons pour lesquelles le Mossad a pris les devants.
Depuis lors, Yosse Cohen et le Mossad traitent d’autres achats médicaux éclatants, car l’agence d’espionnage a une portée et une capacité mondiales, inégalées par aucune autre agence israélienne, pour passer outre les formalités administratives.
Ce n’est pas non plus une surprise que Netanyahu se tourne vers Cohen pour une mission de la plus haute priorité, après que le chef du Mossad a mené des efforts épiques et audacieux contre l’Iran pendant des années.
Même alors que Cohen s’attaque à la crise des coronavirus, il semble déterminé à être prêt pour “le lendemain” du jour où la crise aura pris fin – car tous les défis de sécurité nationale auxquels Israël reste confronté, en particulier l’Iran, représenteront toujours de graves dangers, équivalents à ce qu’ils sont aujourd’hui.
https://www.jforum.fr
Partager :