Partager :

Grâce à une nouvelle technologie de réalité virtuelle (VR), le fossé entre le praticien et le patient se comble pour créer un état peu commun d’expériences partagées.

XRHealth, dont les sièges sont situés à Boston et en Israël, a conçu une approche qui associe des logiciels à des solutions technologiques de RV de manière à permettre le traitement de problèmes de santé importants. Pour ce faire, les patients sont soumis à des jeux et des activités de RV qui mesurent la mobilité et les seuils de douleur.

Par exemple, un patient qui cherche à rééduquer ses membres supérieurs mettrait un casque Oculus VR pour participer à un jeu où des épées virtuelles sont lancées sur une série de ballons qui apparaissent et disparaissent, tandis qu’un autre exercice explore l’entraînement cognitif par un jeu de mémoire utilisant un tapis roulant virtuel d’objets que le patient est mis au défi de reconnaître.

Bien que l’approche XRHealth puisse sembler amusante et ludique pour le patient, des observations médicales sérieuses ont lieu pendant les activités. Le personnel clinique peut contrôler l’unité de RV pendant que le patient la porte et est capable de voir ce que le patient regarde. Les cliniciens peuvent régler à distance les paramètres et le traitement pendant que le patient est en mouvement. Après une séance de formation initiale, le patient peut utiliser le casque de façon autonome, les données thérapeutiques étant stockées et analysées en temps réel, ce qui permet aux cliniciens de surveiller l’état du patient.

En octobre dernier, la société a reçu un financement de série A de l’AARP Innovation Labs pour se concentrer sur les thérapies de maintien de la santé des personnes âgées. En novembre, l’hôpital Sheba en Israël a annoncé qu’il utiliserait la technologie de XRHealth dans chacun de ses départements, ajoutant qu’il deviendrait le premier hôpital au monde basé sur la RV. Amitai Ziv, directeur de l’hôpital de réhabilitation de Sheba, a déclaré que les systèmes XRHealth « seraient également en mesure de fournir une meilleure formation pour notre établissement, ainsi que des soins meilleurs et plus personnalisés pour nos patients ».

XRHealth s’est associé au VA St. Louis Healthcare System pour proposer sa marque de thérapie par M. Orr a indiqué que sa société avait des contrats avec quatre fournisseurs de soins de santé et qu’elle était en négociation avec 50 autres, dont Medicare.

« Les compagnies d’assurance comprennent que si nous offrons un bon accès aux appareils médicaux, les gens seront en meilleure santé », a-t-il déclaré. « Cela réduit le coût des soins ».

Source : WestfaironLine & Israël Valley03

Partager :