Partager :

Une société israélienne, WiSPear, annonce une spécialisation : l’interception des connexions Wi-Fi.

Israël vient de voir arriver dans son portefeuille d’entreprises dédiées à la sécurité informatique un nouveau venu, WiSPear. Comme la société Cellebrite, qui fournit des logiciels aux états [piratée et vidée de 900Go de données il y a un an, NDR], WiSpear propose des outils d’interceptions Wi-Fi.

Selon son site web, la société propose de quoi infiltrer les réseaux : « WiSpear conçoit et développe des produits de renseignement et d’interception Wi-Fi. Ils permettent aux organismes d’application de la loi, aux services de renseignement et de sécurité intérieure de surmonter les problèmes de sécurité Wi-Fi.« .
WiSPear vient de signer sa première année d’existence. Pas vraiment des jeunots sur le marché. D’abord son équipe, d’anciens militaires. Comme un ex-commandant d’une unité spéciale du Corps du renseignement de la Force de défense israélienne (Central Collection Unit of the Intelligence Corps). Des ingénieurs qui, auparavant, travaillaient aussi pour la Yehida Shmone-Matayim. L’Unité 8200, les grandes oreilles du Pays spécialisées dans le renseignement d’origine électromagnétique et du déchiffrement de codes. (En savoir plus sur https://www.zataz.com)
L’unité 8200 ( Yehida Shmone-Matayim, également appelée Israeli SIGINT National Unit ou ISNU) est une unité de renseignement de l’Armée de défense d’Israël, responsable du renseignement d’origine électromagnétique et du décryptage de codes. L’unité est également désignée dans certaines publications militaires sous le nom de Central Collection Unit of the Intelligence Corps.
Partager :