Partager :

Depuis 2009 Israël est passée selon le FMI de la 33ème à la 23ème place mondiale en termes de PIB par habitant. Selon la CIA, de la 43ème à la 25ème place.

Sur cette période le PIB par habitant a augmenté en termes réels de 17% contre 2% pour la France qui est passée elle à la 26ème place mondiale.

Ces résultats sont avant tout la conséquence des réformes menées en 2003-2005. Des avancées ont eu lieu avec l’ouverture de plus en plus grande du marché israélien à la concurrence : téléphone portable, lignes aériennes, produits laitiers, bientôt viande, réforme des ports, réduction de la régulation etc. Dans certains cas les effets ont été immédiats, dans d’autres les effets se feront sentir dans plusieurs années.
A ceci il faut rajouter l’accord sur le gaz qui devrait commencer à contribuer fortement à l’économie israélienne à partir de 2020.
Selon l’OCDE, le taux de pauvreté relative en Israël est de 18%, ce qui la place suivant les années en tête ou en seconde position des pays de l’organisation. Ce classement place les Etats-Unis avant le Mexique ou la Turquie. Il ne s’agit pas de pauvreté réelle mais « relative », c’est-à-dire en relation avec le niveau de vie du pays.
Tous les indicateurs montrent une hausse réelle et généralisée du niveau de vie en Israël depuis 10 ans: taux d’équipement en appareils électroménagers, télévisions HD, smartphones, voitures, vacances à l’étranger etc…, tous ont significativement augmenté.
Source : https://www.coolamnews.com/
 

Partager :