Partager :

Un article de Valeurs Actuelles. « Israël ne croit pas à la déradicalisation : avec la fermeture de nos centres dédiés à cette utopie, force est de constater que l’état israélien avait raison. L’éducation pour sortir les islamistes du terrorisme est une approche naïve et inefficace.
Ces gens-là ne sont ni drogués ni malades mais convaincus d’être dans la vérité. Leur but reste un Islam total, totalitariste, fondamentalement violent. Les politiques carcérales restent des prérogatives qui peuvent différer d’un État à l’autre mais investir des millions et des millions dans l’éducation pour des gens qui crachent sur la démocratie, qui ont la haine des états dans lesquels ils vivent reste une approche malheureusement inutile.
Renseignement, éducation civique, approche pragmatique de l’idéologie islamiste : c’est là à mon sens la véritable clef de la lutte anti-terroriste tel que l’État d’Israël, sans prétendre donner de leçons, nous l’enseigne.
Nos démocraties auraient grand intérêt à regarder avec attention la façon dont Israël s’affirme comme un état leader dans la guerre contre les tueurs radicalisés. Il n’est plus temps de polémiquer sur la loi mais d’entreprendre, avec courage, conviction et une volonté implacable, la bataille contre la plus grande menace qui pèse sur notre pays ».

Tribune de Alain Houper est sénateur de la Côte-d’Or et membre du groupe Les Républicains au Palais du Luxembourg. Il évoque ici la lutte anti-terroriste

Partager :