Partager :

En quatre jours, ce sont entre 25 000 et 30 000 personnes qui ont foulé le sol des 3 000 mètres carrés de la grande surface. Soit près de 60 départements tous consacrés au sport : vêtements, baskets en tous genres, accessoires, vélos d’appartements ou tout terrain, planches à voile, raquettes de tennis, matériels de camping, etc.
Tout un programme pour les 56 % d’Israéliens de 21 ans et plus qui affirment pratiquer régulièrement un sport. Reste qu’à la différence des Decathlon, en France et ailleurs, celui d’Israël ne propose que des produits de ses propres marques.
Pourquoi un tel engouement ? Rien de plus simple : comme nous l’a dit Moti, c’est une question de prix. La direction de Decathlon Israël l’avait promis : ils seraient au même niveau que ceux pratiqués en France.
Lors d’une conférence de presse, la PDG de Decathlon Israël, Louise Chekroun l’a confirmé : « Les Israéliens nous l’avaient dit. Si vous avez l’intention d’être plus cher qu’en Europe, ce n’est pas la peine de venir. Nous avons décidé que ce ne serait pas le cas et que nous pratiquerions les meilleurs prix. » Promesse tenue et même plus. Depuis l’ouverture, des comparatifs effectués par les suppléments économiques locaux ont montré que pas mal de produits étaient moins chers qu’en Europe et surtout en France : entre – 6 à – 10 %.
http://www.lepoint.fr/economie/israel-decathlon-demarre-en-trombe-13-09-2017-2156729_28.php

Partager :