Partager :

Benyamin Nétanyahou a déclaré ce dimanche que le gouvernement allait bientôt publier un programme d’un budget de 116 milliards de shekels (32,4 milliards de dollars américains) destiné à améliorer les infrastructures du pays sur plusieurs années.
« Nous allons mettre en place un programme de développement des infrastructures nationales », a affirmé M. Nétanyahou au cours de la réunion hebdomadaire du conseil des ministres, ajoutant que le secteur privé serait également impliqué dans ce programme.
Ce programme pluriannuel devrait couvrir tous les projets d’infrastructures en Israël jusqu’en 2021, a-t-il précisé. Karnit Flug, gouverneure de la Banque d’Israël, a indiqué au cours de la réunion que les transports publics devaient devenir un domaine d’investissement privilégié.
« Les infrastructures israéliennes sont insuffisantes, notamment dans le domaine des transports publics, et surtout dans les grandes villes, mais aussi dans les secteurs du réseau électrique et des infrastructures de communication », a-t-elle ajouté. Elle a averti que le volume des investissements annuels dans ces domaines était très inférieur aux niveaux internationaux. (http://french.cri.cn)
LE PLUS. Selon moniteurautomobile.be : « En Israël, la startup Electroad commence à installer un système permettant de charger les véhicules électriques par induction, en roulant. Les premiers tronçons test se trouvent à Tel Aviv et à Eilat.
L’idée plane dans l’air depuis longtemps : profiter de la technologie de la charge par induction pour alimenter les voitures électriques tout en roulant. Ce type de route est une réalité en Israël. Même si les tronçons sont encore en phase test pour le moment. La société Electroad a déjà équipé une autoroute à Tel Aviv et commence à installer ce type de revêtement entre le centre-ville d’Eilat et son aéroport international Ramon. En plus de ça, la ville d’Eilat a décidé de demander à Electroad d’équiper les bus de la ville pour qu’ils puissent profiter de cette charge par induction ».

Partager :