Partager :

Le 14ème festival du vin a eu lieu à Jérusalem. Cet événement a attiré un grand nombre d’Israéliens et des touristes. « Le festival consacre l’industrie vinicole israélienne qui, depuis trente ans, ne cesse de se développer et de s’améliorer comme en témoignent les nombreux prix internationaux qui lui ont été décernés » a déclaré Eli Poch, fondateur du Jerusalem Wine Club. Israël compte actuellement 400 exploitations viticoles qui cultivent 40 différents cépages. (israelentreleslignes.com)
LE PLUS. Source La revue du Vin (larvf.com) : « L’arrivée du Baron Edmond de Rothschild en Israël en 1882 a imposé les cépages bordelais comme le cabernet sauvignon, le merlot, le cabernet franc, le petit verdot…  Le phylloxéra ayant fait des ravages, les vins d’Israël retrouvent un niveau qualitatif avec le Domaine Golan à partir du début des années 1980 seulement
APPARITION DE PETITES STRUCTURES VITICOLES
.larvf.com/
Après vingt ans de domination des grandes industries du vin, produisant des vins aux bons rapports qualité/prix, de plus petites structures voient le jour.  Ces vignerons israéliens, qui ont été formés pour la plupart en Australie, aux États-Unis ou en Italie, apportent des idées nouvelles, notamment l’introduction des cépages méditerranéens et un soin plus attentif à la vigne.
DOMAINE DU CASTEL – Grand Vin 2012
Le dernier millésime sorti a été mis en bouteille en juillet dernier. Le grand vin est une rigoureuse sélection parcellaire qui représente un tiers du domaine avec un élevage de 50% de bois neuf pendant 20 mois. On perçoit d’ailleurs la marque de l’élevage, ce qui est tout à fait normal pour ce vin taillé pour la garde ! Les tannins sont d’un extrême soyeux, avec un très beau touché de bouche.Le registre est porté par les fruits et les épices pour l’instant avec une touche de pivoine.
TZORA VINEYARDS – Haute Judée – Shoresh blanc – 2013
En bouche, c’est un beau jeu de textures, grâce à élevage sur lies en barrique de 7 mois. Un vin frais et élégant à marier avec un calamar grillé et agrumes confits.
NETOFA – Latour Netofa 2011
Ces jeunes vignes à 300 mètres d’altitude offrent une belle expression d’épices et de violette dans un registre d’élégance, sans excès. La bouche est dense mais les tanins soyeux confèrent beaucoup de finesse. Un vin à boire dès maintenant avec une pièce de bœuf.
DOMAINE GVAOT – Masada 2011
Cet assemblage bordelais de Cabernet Sauvignon, Merlot et Petit Verdot offre une belle complexité au nez. C’est un registre de fruits noirs et de pruneau qui apparaît et qui persiste en bouche. Les tanins sont ronds et on profite d’une longueur satisfaisante.
RECANATI – Carignan – 2012
Ce vin est issu des vieilles vignes du nord de Tel Aviv, taillées en gobelet sans irrigation depuis dix ans. Au nez, ce sont les notes de rose et de pivoine qui l’emportent. L’attaque affiche de la concentration qui va s’affiner avec le temps. A déguster à partir de 2016.
CARMEL WINERY – Carmel Mediterranean 2010
Six variétés sont assemblées : des vieilles vignes de carignan, petite sirah, syrah, petit verdot, malbec et viognier. Le nez est une explosion de fruits rouges, avec une pointe d’épices notamment la cannelle. La bouche est pleine de gourmandise, avec des tanins fondus et cette persistance de fruits.
TULIP WINERY – Just Cabernet Sauvignon 2013
Un beau domaine dans l’Upper Galilée créé au début des années 2000. Cette cuvée est équilibrée avec une sensation fumée et des tannins tout en rondeur.
BINYAMINA WINERY – Reserve 2010
Une partie de cette cuvée de Cabernet Sauvignon est vendangée à la main. On perçoit un joli fruit au nez, et c’est une sensation chocolatée qui prend le dessus en bouche. Les 16 mois en barrique se remarquent et la bouche se livre avec un équilibre juste et une bonne longueur ».

 

Partager :