Partager :

Le producteur israélien d’ingrédients et d’arômes Frutarom a annoncé cette semaine le rachat du Suisse « Mühlehof Gewürze ». Frutarom a déjà annoncé en 2017 le rachat de six firmes.
Selon industrie.com : « Frutarom a cette année fait l’acquisition du laboratoire français René Laurent, pour 21,3 millions de dollars (20 M€). Fondée en 1885 et spécialisée dans les extraits naturels et les arômes pour l’alimentation, la société René Laurent a réalisé un chiffre d’affaires de 13,2 M$ sur l’exercice clos à la fin mars 2017, a précisé Frutarom.
Le Français, qui compte une centaine de salariés, possède deux sites de productions en France, un laboratoire de R&D près de Cannes (Alpes-Maritimes) ainsi qu’un site de production près de Casablanca au Maroc. Sa clientèle se trouve majoritairement en France, mais aussi au sein de pays francophones d’Afrique comme le Maroc, le Cameroun ou encore la Côte d’Ivoire, et en Asie.
« L’acquisition de René Laurent est la 1re acquisition dans les arômes faite par Frutarom au sein du grand marché français, et sa 1re acquisition d’une usine d’extraits naturels au Maroc », a détaillé Ori Yehudai, p-dg du groupe, précisant que les plateformes de R&D, de ventes et de marketing de René Laurent fusionneront avec celles de Frutarom de façon à tirer profit des synergies créées par ce rachat.
« L’usine de René Laurent à Casablanca sera intégrée aux activités d’extraits naturels de Frutarom de façon à ce qu’il bénéficie des coûts compétitifs de cette structure et de sa proximité géographique avec les zones de cultures servant de matières premières », a ajouté le p-dg.
Trois acquisitions depuis le début de l’année
Début avril, l’Israélien a également mis la main sur 60 % du capital de la société vietnamienne Western Flavors Fragrances (WFF) pour 1,3 M$. L’accord comprend une option permettant à Frutarom d’acquérir les actions restantes de WFF dans quatre ans, le prix de ces actions dépendant de la performance future de l’entreprise vietnamienne.
Cette dernière a généré un chiffre d’affaires d’1,5 M$ sur l’exercice clos en février dernier, précise Frutarom. Fondée en 2003, WFF compte 44 employés et développe, produit et commercialise principalement des arômes aux saveurs sucrées, dans les secteurs de la laiterie, des boissons, des confiseries et de la boulangerie. WFF exploite une usine et un laboratoire de R&D à Hô-Chi-Minh-Ville, ainsi qu’un site de vente et de marketing à Hanoï. Frutarom prévoit de construire une usine de nouveaux arômes à Hô-Chi-Minh-Ville, pour augmenter la capacité de production de WFF et lui permettre d’accélérer sa croissance à la fois sur le marché vietnamien et sur les marchés alentours. C’est la troisième acquisition de Frutarom pour l’année 2017, après le rachat du Français René Laurent et du Sud-Africain Unique Flavors en février, pour environ 6,7 M$ ».

Partager :