Partager :

Une start up israélienne ambitionne de devenir le FedEx des airs. La société Flytrex veut livrer des colis à l’aide de drones et utilise un logiciel plus novateur que, par exemple, la société Amazon qui teste déjà les envois par drones.
Le logiciel de Flytrex peut faire plus que transporter des colis du point A au point B. Les drones disposent d’informations sur les conditions météorologiques, sur la topographie et sont avisés de la présence d’autres drones dans les airs.
Flytrex a démarré un projet pilote avec les services postaux ukrainiens. Ses drones pourront à l’avenir transporter des colis pesant jusqu’à trois kilogrammes et les délivrer en moins d’une demi-heure. (http://israelentreleslignes.com)
LE PLUS. La Poste annonce la mise en place de la première ligne commerciale régulière pour des livraisons de colis par drone. Ça se passe dans le Var.
C’est la surprise de cette fin d’année. Alors que les actualités consacrées à la livraison de colis par drone provenaient jusqu’à présent avant tout de compagnies étrangères, notamment américaines à l’image de Google et Amazon, c’est finalement une société française qui vient de se distinguer avec l’annonce du lancement de la première ligne commerciale régulière.
C’est le groupe La Poste qui a été autorisé par la direction générale de l’aviation civile (DGAC) à opérer un service de transport par drone au sein d’un couloir aérien long de 15 kilomètres dans le département du Var (Sud-Est de la France) entre les communes de Saint-Maximin-La-Sainte-Baume et Pourrières. Il s’agit d’une première mondiale, s’enorgueillit le spécialiste du courrier.

Partager :