Partager :

Tel Aviv. Spécial IsraëlValley (Eyal Cohen).
Madame Nelly Soussan (PDG de Shushane & Co) a co-organisé une table ronde lors de la Cyberweek réunissant une délégation de représentants d’entreprises françaises, ainsi que d’importantes personnalités françaises et israéliennes.
Pour en savoir plus sur l’évènement organisé : Dans le Cyber, « la France doit s’allier avec Israël pour atteindre le marché mondial »

  • Quelle était votre volonté en organisant un tel évènement ? Pourquoi était-ce si important ?

Pour la plupart des membres de la délégation que j’ai conduite en Israël en partenariat avec le cabinet de conseil Sia Partners (essentiellement des CISOs – Chief Information Security Officers – de grandes sociétés du CAC 40 et 4 membres éminents du Cabinet de Conseil Sia Partners), cette Learning Expedition sur la Cyber Sécurité en Israël était une première.
Nous avons pensé important qu’ils puissent rencontrer les acteurs des échanges économiques entre la France et Israël, se faire une idée de l’importance et la nature de ces échanges et entendre l’Ambassadrice de France en Israël, Mme Helene Le Gal parler du gros potentiel d’échanges et de coopérations économiques qu’il reste à développer entre la France et Israël, en particulier dans l’innovation et la Cyber Sécurité.
En rencontrant les membres des grandes institutions françaises en Israël et des Franco-Israéliens impliqués dans ces échanges, ceux qui viennent pour la première fois en Israël ont ainsi également l’occasion de réaliser que  ce qu’ils entendent et voient à travers les médias français d’Israël et des rapports entre la France et Israël est en fait beaucoup plus complexe et nuancé qu’ils ne le pensent.

  • Quelle était la spécificité de l’évènement ?

Nous avons organisé une table ronde sur des sujets aussi essentiels que l’Innovation, l’Education et la Recherche dans la Cyber Sécurité. L’idée était de croiser les expériences et les avancements dans ces domaines en France et en Israël et d’aborder les potentiels de coopération entre les 2 pays.
Peut-être que ce qui a rendu l’évènement encore plus singulier est que les CISOs présents dans la salle ont pris connaissance durant l’évènement de l’avènement de « No Petya », ce nouveau faux Ransomware international. Nous étions donc en plein dans l’actualité ! Qui vit en Israël sait que c’est un pays à forte concentration de synchronicités, et nous en avions là une démonstration éloquente.
 

  • Quels enseignements peut-on retirer de l’évènement pour la suite des relations franco-israélienne ?

D’abord, que les deux pays ont compris le rôle majeur que ces domaines (innovation, Recherche et Education) jouent dans le développement de l’excellence en Cyber Sécurité et qu’ils investissent activement pour les développer.
Ensuite, que le potentiel des échanges économiques et des coopérations entre la France et Israël, dans tous les domaines de la Cyber Sécurité, est énorme.
Enfin, que les deux pays souhaitent ces coopérations.
 

  • Considérez-vous que l’évènement ait été un succès ?

Sans aucun doute. D’abord par la qualité des intervenants tant Français qu’Israéliens (voir l’article sur l’évènement). Ensuite, nous avons eu beaucoup plus d’inscrits que de places disponibles. Le nombre d’Israéliens dans la salle était au moins aussi grand que celui des Français.
Et des deux côtés,  la qualité du public était au rendez-vous : Les grands acteurs institutionnels (incluant la FrenchTech) et économiques favorisant les échanges France-Israël, des représentants de grandes sociétés Israéliennes (comme Checkpoint et Radware), des startups Israéliennes de Cyber Sécurité.
Certaines personnalités nous ont aussi fait l’honneur d’assister à cette table ronde, comme Mr David Harari, ancien PDG d’IAI Europe et Grand prix d’Israël, ou encore Mr Liran Tancman, le CEO de PayPal.
 

  • Quel a été le retour de la part des entreprises présentes ? Cela a-t-il modifié leur vision des relations économiques avec Israël ?

Les membres de notre délégation se sont dits très satisfaits de cet évènement. Ils ont effectivement été très intéressés par le discours de l’Ambassadrice de France en Israël, Mme Helene Le Gal.
Mais ils ont aussi pu nouer de précieux contacts durant le cocktail et les échanges avec ceux qui sont venus à leur rencontre ont été pour eux enrichissants.

  • Comptez-vous réitérer ce genre d’évènement l’année prochaine pendant la cyberweek 2018 ou lors d’autres occasions ?

Certainement. Je conduis régulièrement des délégations de grandes sociétés ou grandes villes Françaises en Israël autour de l’innovation et ces derniers temps, plus particulièrement autour de la Cyber Sécurité.
Israël est en effet considéré avec les Etats-Unis comme l’une des plus grandes puissances mondiales en Cyber Sécurité. Tout comme dans les autres domaines technologiques, les innovations Israéliennes en matière de Cyber Sécurité sont particulièrement disruptives. Avec ses universités de pointe et ses centaines de centres de R&D de multinationales technologiques, Israël est devenu un laboratoire géant de R&D de pointe en Cyber Sécurité.
Mais la France n’est pas en reste, avec des ingénieurs, des grandes écoles, des laboratoires et des experts Cyber Sécurité considérés par le monde entier comme étant d’excellent niveau, mais aussi avec des multinationales qui se dotent des meilleures technologies.
La Cyber Sécurité est un domaine dans lequel les enjeux économiques, sécuritaires,  et politiques sont si grands qu’il est plus que jamais urgent de développer des échanges et coopérations afin que chaque bord puisse profiter du meilleur des compétences et du savoir-faire de l’autre bord. En effet, en la matière, les grandes entreprises et institutions ne peuvent plus se payer le luxe de la défiance.
Ce genre d’évènement contribue justement à créer un climat de confiance à la fois indispensable et propice à ces échanges, mais aussi à faciliter ces derniers.

Partager :