Partager :

Le ministre de la Justice Yariv Levin n’est pas découragé par le tollé public et les protestations contre le projet de refonte du système judiciaire et n’a pas l’intention de reculer. Il est déjà décrit par des centaines de managers de StartUps de Tel-Aviv comme le destructeur de la StartUp Nation.

SELON RADIO J.

« Le rapport fait suite à des manifestations massives contre le plan de Levin, qui, selon les critiques, sapera la démocratie, et est venu au milieu des indications de l’opposition qu’elle cherchait à négocier dans le but de parvenir à un consensus sur la question. Cependant, Channel 12 a rapporté que Levin est déterminé à faire passer la refonte dans sa forme originale et n’a aucune intention de faire des compromis. Le rapport disait qu’il donnait des indications d’une volonté de parler afin de calmer les eaux et de gagner du temps pour préparer la législation.

Le rapport cite également une source proche de Levin disant qu’il serait disposé à envisager certains changements – ce qui implique qu’ils seraient relativement mineurs – uniquement si l’opposition soutenait la refonte de la Knesset, un scénario peu probable.

Telles que présentées par Levin, les propositions de la coalition restreindraient sévèrement la capacité de la Haute Cour à invalider les lois et les décisions gouvernementales, avec une « clause dérogatoire » permettant à la Knesset de légiférer à nouveau sur les lois annulées avec une simple majorité de 61 ; donner au gouvernement le contrôle total sur la sélection des juges; empêcher le tribunal d’utiliser un critère de «raisonnabilité» pour juger des lois et des décisions gouvernementales; et permettre aux ministres de nommer leurs propres conseillers juridiques, au lieu de se faire conseiller par des conseillers opérant sous l’égide du ministère de la Justice ».

Gabriel Attal.

 

Partager :