Partager :

Les juifs qui respectent les lois de la cacheroute pourront-ils manger un cheeseburger à la viande de culture ? Cela dépend du rabbin auquel vous demandez. Selon le grand rabbin d’Israël David Lau, la viande cultivée est considérée comme du parve (non laitier et non carné), mais elle ne devrait pas être vendue avec des produits laitiers afin que le public « ne s’habitue pas à manger des produits laitiers et carnés ». ensemble », ce qui est interdit selon la Halacha. Le Rav Lau a statué qu’il est permis de manger de la viande cultivée, disant que c’est comme manger un légume.

En réponse à une demande qui lui a été envoyée par Aleph Farms, une entreprise israélienne qui fabrique de la viande de culture, Lau a rédigé mercredi une décision halakhique détaillée concernant sa définition kashrut et halakhique. « Tant que la viande cultivée est définie et commercialisée comme un produit végétal [c’est-à-dire] similaire à la viande, et qu’il y a une surveillance sur le reste de ses ingrédients, alors la Halacha la classerait comme parve casher ; comme produit végétal », écrit-il.

Si la viande cultivée est commercialisée comme un produit carné, cependant, « et en particulier si sa forme sera similaire à la viande en termes de goût et d’odeur », il est possible de « traiter cette viande cultivée de manière plus stricte et de la définir comme casher, mais pas ». parve, dans le but de le mélanger, de le cuire et de le manger avec des produits laitiers », a-t-il ajouté. Le Rav Lau a déclaré qu’il devrait être interdit de commercialiser de la viande de culture casher avec des produits laitiers, « car cela peut amener [les juifs pratiquants] à pécher ».

Gabriel Attal

Partager :