Partager :

C’est en Dordogne, près de Périgueux que se trouve un des deux élevages en France de Canaan, race relativement rare originaire d’Israël et qui géré par deux passionnés (ils ne sont pas des professionnels) dont leur premier couple de chiens de Canaan des Périgourdins finit troisième au Salon de l’agriculture en 2011. Suite à ça, des demandes ont commencé à leur parvenir pour de la reproduction. «Ça a débuté comme ça», se souviennent-ils.

Les chiots qu’ils élèvent sont très attendus par leurs propriétaires (l’un d’eux va partir en Suède), qui doivent réserver très tôt pour pouvoir les acheter. Les tarifs sont autour de 3000euros en Allemagne et 2000 euros en France, ce qui s’explique par une demande plus forte que l’offre.

Le couple tente tout de même de préciser qu’il est attentif au bien-être animal: «On reçoit des demandes auxquelles je ne donne pas suite, assure Odette. Je tiens à bien choisir la famille qui va accueillir mes Canaan. Il ne faut pas qu’ils prennent les chiens pour des jouets. Et on ne fait pas de portée tous les ans pour le bien-être de Noa, la mère.»

Désormais, place aux dernières semaines d’éducation. «Les chiots sont censés être livrables au bout de huit semaines mais on préfère aller jusqu’à douze semaines pour qu’ils soient totalement prêts et éduqués.»

Mais au fait, pourquoi les Canaan? «Ce sont des chiens intelligents et au caractère exceptionnel, justifient les passionnés. Ils ont une relation fusionnelle avec l’humain, en particulier les enfants, mais font aussi de très bons chiens de garde. Petits inconvénients: ils sont très dominants, n’aiment pas les chats et aiment faire des trous.»

Une race riche d’histoire: le chien de Canaan est présent à l’état sauvage ou semi-sauvage en Palestine et Israël. Il fut utilisé pour surveiller les troupeaux et les maisons. Aujourd’hui, il a été dressé par les militaires et fait aussi un bon chien d’aveugles.

Source : Sud Ouest (résumé)

 

Partager :