Partager :

La ministre israélienne des Transports, Miri Regev, a dirigé une réunion pour étudier un plan visant à diminuer les travaux d’électrification de la voie ferrée pendant le shabbat, réunion à laquelle étaient conviés les dirigeants de la compagnie des Chemins de fer israéliens, et des responsables du ministère. Ce plan a été élaboré après les plaintes des partis ultra-orthodoxes, et qui ont menacé de revenir sur les accords de coalition si les travaux continuaient à avoir lieu le samedi, la journée de repos hebdomadaire en Israël.

Selon le plan de travail présenté lors de la réunion, une partie des travaux qui devaient être effectués le samedi sera répartie sur plusieurs nuits de la semaine, ce qui permettra de réduire la quantité de travail le jour du shabbat au minimum nécessaire. La ministre s’est dit convaincue que la réduction présentée lors de la réunion ne nuirait en aucune façon au service public.

Le chef du parti ultra-orthodoxe Judaïsme unifié de la Torah, Yitzhak Goldknopf, avait affirmé que ces travaux étaient « loin de correspondre à la définition de pikuach nefesh », faisant référence à un principe du judaïsme selon lequel la préservation de la vie humaine l’emporte sur pratiquement toute autre règle religieuse, exigé l’arrêt des travaux le samedi.

Le président du parti Yisrael Beitenu, Avigdor Lieberman, a critiqué la demande du ministre, soulignant que l’arrêt des travaux ferroviaires le shabbat était « une décision folle qui affecterait directement l’économie israélienne et de nombreuses familles qui voyagent en transports en commun. Le gouvernement doit se calmer et arrêter cette folie. »

I24NEWS. COPYRIGHTS.
Partager :