Partager :

Selon le quotidien Maariv, un nouveau mouvement appelle les Israéliens à quitter le pays. Ce mouvement a défini un objectif initial d’environ dix mille israéliens avec la création d’un kibboutz dans une ferme qu’il possède dans le New Jersey.

Ce groupe est connu sous le nom de «Leaving the Land, together» (Quittons ensemble le pays). Les animateurs du mouvement sont connus, Yaniv Gorlik, leader des manifestations contre Netanyahou et contre la coercition religieuse ainsi que Mordechai (Motti) Kahana, homme d’affaires et philanthrope israélo-américain.

Ce dernier vient de préciser que «Après des années de contrebande de Juifs depuis des zones de guerre au Yémen, en Afghanistan, en Syrie et en Ukraine vers Israël, j’ai décidé d’aider les Israéliens à s’installer aux États-Unis».

Kahana a reçu des dizaines de demandes d’aide à l’immigration d’Israéliens, principalement de ceux qui dirigent de petites entreprises technologiques qui souhaitent déménager leurs bureaux aux États-Unis.

Pour lui, «Le Second Temple a été détruit à cause de la haine, ce qui est similaire à ce qui se passe en Israël en 2022».  Le diagnostic est sévère mais il se fonde sur des réalités «Les appartements sont beaucoup moins chers en Italie qu’en Israël où de nombreuses taxes inutiles existent.  Les prix des supermarchés pour les aliments et les produits de première nécessité sont les plus chers au monde». Le paradoxe est que les départs s’effectuent dans un premier temps vers des destinations originales Roumanie ou Grèce.

/benillouche.blogspot.com

 

 

Partager :