Partager :

Environ 44 % des petites et moyennes entreprises en Israël (employant jusqu’à 250 employés) ont subi une cyberattaque au cours de l’année écoulée. Il semble bien que les efforts fournis par le  gouvernement pour réduire les chances de la cybermenace sont inexistants.

En Finlande, par exemple, il a été récemment décidé que le gouvernement financerait des formations, des outils, des mesures d’évaluation de la résilience et des tests d’intrusion pour les secteurs considérés comme critiques pour l’économie finlandaise, et ce à un moment où les cyberattaques contre le pays se sont multipliées depuis il a décidé de rejoindre l’OTAN.

Les petites et moyennes entreprises recevront une subvention de 15 000 euros, les grandes entreprises environ 100 000 euros  et même les grandes entreprises et organisations recevront un financement d’environ 70% des coûts totaux de la défense.

Non loin de là, au Danemark, le gouvernement s’est engagé dans une cyberstratégie qui comprend la protection des infrastructures et des entreprises, la sensibilisation, le renforcement de la coopération entre le secteur privé et le public et la lutte contre la cybercriminalité.

Si vous pensiez qu’il s’agissait uniquement des pays d’Europe du Nord, vous vous trompez : aux États-Unis, la Small Business Administration a également alloué 3 milliards de dollars de subventions pour améliorer la cyberpréparation, et en Australie, le gouvernement a annoncé un programme d’aide d’un montant de 100 à 750 000 dollars australiens pour accroître la sensibilisation Cyber ​​​​pour les cyber-événements et mettre en œuvre des solutions sur le terrain.

Des mouvements similaires peuvent-ils également être mis en œuvre en Israël ?

Avouons-le, la plupart des entreprises en Israël n’ont pas d’expertise dans le domaine du cyber, et il est difficile de trouver du personnel qualifié dans ce domaine.

Il est difficile pour les entreprises de comprendre leurs faiblesses, elles ne savent pas toujours de quels systèmes elles ont besoin et comment les mettre en place et les exploiter.

L’attribution de subventions dédiées peut aider dans ce domaine, et une subvention de plusieurs dizaines de milliers de shekels peut également permettre à une entreprise de faire appel aux services d’une société de conseil qui effectuera pour elle une évaluation des risques ou achètera des produits de cyberprotection de base.

De plus, ces subventions permettront aux entreprises d’acheter des services de protection MSSP (Managed Security Service Provider), un organisme qui gère à distance les produits cybernétiques installés chez un client à partir d’un hub central. Il s’agit d’une excellente solution pour les petits ou moyens clients. qui n’ont pas suffisamment de personnel ou de connaissances pour exploiter un cybersystème Indépendant.

Plus important encore, l’octroi de subventions sur le terrain permettra aux entreprises qui ont jusqu’ici évité de le faire (par manque de sensibilisation, de temps ou de budget) d’être motivées pour améliorer considérablement leur cyberprotection, ce dont nous bénéficirons tous.

SOURCES. ALLIANCES.FR/ COPYRIGHTS.

Partager :